Mars 15, 2021
Par Le Pressoir
170 visites


Quelques infos sur le procès par rapport au meurtre de Mohamed par la police à Béziers. Un policier municipal (l’assassin présumé) a négocié son contrôle judiciaire. Il ne peut plus travailler pour la police mais sera sans doute recassé par cette mairie de Ménard. Il ne peut pas rentrer en contact avec la famille de Mohamed. Mais il peut toujours vivre à Béziers.

La soeur de Mohamed était déçue par cette décision. Mais elle est encore plus en colère de découvrir le vrai visage des institutions judiciaires.

Au niveau de l’instruction, un témoin qui a vu le meurtre de Mohamed depuis sa fenêtre doit être entendu par le juge. Il reçoit évidemment des pressions et des amendes de la part de la police. Un jeune de 20 ans qui était au téléphone au moment du meurtre de Mohamed a été perquisitionné. La police croyait qu’il étaiten train de filmer la scène avec son portable.

Des rassemblements se déroulent à Béziers tous les 8 du mois. Le collectif prévoit une manifestation pour “l’anniversaire” de la mort de Mohamed le 8 avril.

Un article sur le précédent appel :

https://www. midilibre.fr/2021/02/03/gabsi-des-desistements-sur-lappel-du-controle-judiciaire-des-policiers-9349684.php

Un article sur l’appel d’aujourd’hui :

https://www. midilibre.fr/2021/02/24/affaire-gabsi-a-beziers-un-des-policiers-municipaux-fait-appel-de-son-controle-judiciaire-9391280.php




Source: Lepressoir-info.org