Ears and eyes / lundi 29 septembre 2020

Notes :

  • Cet article a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© Ă  partir de la lecture de milliers de documents internes de la police nationale italienne (Polizia di Stato) datant de 2012. Ces documents internes ont fuitĂ© il y a plusieurs annĂ©es et sont depuis librement disponibles sur le web. Ils peuvent par exemple ĂȘtre tĂ©lĂ©chargĂ©s depuis le site web « euleaks.is Â» (nous ne savons pas qui est derriĂšre ce site, prenez vos prĂ©cautions si vous y accĂ©dez).
  • Ces documents ont trĂšs probablement Ă©tĂ© publiĂ©s par un individu proche des services secrets russes, et qui est connu pour avoir dĂ©jĂ  publiĂ© des documents falsifiĂ©s. Vous pouvez trouver plus d’informations sur cet individu Ă  cette adresse (en anglais) : https://emma.best/2019/03/20/the-russian-contractor-who-infiltrated-anonymous. Nous pensons cependant que les documents sur lesquels se base cet article sont authentiques.

Un dispositif d’écoute sonore Ă©tait cachĂ© au Centro Studi Libertari di Montesanto, Ă  Naples, en 2012

Un document montre qu’un dispositif d’écoute sonore installĂ© dans le lieu Ă©tait exploitĂ© par les flics italiens, au moins entre fĂ©vrier et juin 2012. Ce document se trouve dans l’archive de documents Ă  l’emplacement « pack001/interesting/richiesta documentazione ai P.M. di napoli del 5.10.2012.doc Â». Il peut aussi ĂȘtre consultĂ© ici (en italien) : https://cloud.disroot.org/s/sg5m2Fo6HYnnGsP/download.

Il y a 8 ans, le 20 mars 2012, le Centro Studi Libertari du quartier de Montesanto, Ă  Naples, Ă©tait perquisitionnĂ© par les flics italiens, dont la police anti-terroriste. Vous trouverez plus d’informations Ă  ce sujet dans cet article (en italien) : https://vesuviana.noblogs.org/post/2012/09/28/napoli-anarchici-il-doppio-livello-del-lavello.

L’entreprise Micro Team installait des balises GPS sur des vĂ©hicules pour le compte de la justice italienne, en 2011

Un document montre les fiches remplies par cette entreprise italienne lorsqu’elle installait les balises sur des vĂ©hicules dans le cadre de procĂ©dures pĂ©nales. Ce document se trouve dans l’archive de documents Ă  l’emplacement « pack012/stuff04/MODULO DI INSTALLAZIONE.pdf Â».

Cette entreprise n’était pas encore prĂ©sente dans notre liste d’entreprises, elle y a donc Ă©tĂ© ajoutĂ©e.

L’entreprise Technologies and Organization for Intelligence (Toi) fournissait des dispositifs de surveillance

Trois documents (en italien) montrent que cette entreprise italienne fournissait notamment :

  • Un dispositif de surveillance audio
  • Un dispositif de surveillance audio et par localisation
  • Un logiciel espion prĂ©vu pour ĂȘtre installĂ© sur l’ordinateur d’une personne suspecte

Cette entreprise n’était pas encore prĂ©sente dans notre liste d’entreprises, elle y a donc Ă©tĂ© ajoutĂ©e.

Et bien d’autres choses


En dehors du sujet qui nous intĂ©resse, ces documents montrent les pratiques et habitudes des flics italiens Ă  l’époque. Plusieurs documents montrent notamment leur travail de renseignement et leurs stratĂ©gies face au « mouvement anarchiste Â». Peut-ĂȘtre que ceux-ci peuvent aider Ă  mieux comprendre la rĂ©pression d’État pour mieux s’y opposer.


Article publié le 30 Sep 2020 sur Attaque.noblogs.org