Décembre 19, 2021
Par Rebellyon
205 visites


Mayday l’émission qui passe le mur du son tous les mercredis à 18h sur Radio canut vous propose quelques doses de podcasts pour la fin d’année.

« Mes chèr.es compatriotes, c’est le cœur serré que je vous demande dès aujourd’hui d’écouter toutes les émissions de Mayday pour faire face à la terrible menace qui pèse sur notre démocratie. »

Emmanuel Macron sur le plateau de TF1 le 14 décembre 2021

C’est avec un sérieux tout particulier que nous vous proposons dans cet article de fin d’année de retrouver toutes nos dernières émissions en un clic ou deux. Chacun.e devra ces prochains jours prendre ses responsabilités. Une dose de Mayday pour les fêtes de fin d’année c’est l’assurance de bons moments passés. Comme on le sait à Noël ou à la Saint Sylvestre, les familles se rassemblent, la circulation de l’information s’accélère. Profitez-en pour faire courir nos sons, avec tata, mamie, ou petit frère, donnez leur à entendre Mayday !

Dans notre dernière émission, nous sommes allés voir ce que la police fait de nos corps et de nos peurs. Avec Oscar, Mehdi, Pierre et des Gilets jaunes, on revient sur des expériences traumatisantes, les moyens de faire face et de continuer à agir politiquement.

Et nous sommes aussi partis à la recherche de notre audience perdue, dans le Triève, les Alpes du Sud et à Marseille. On s’est aussi calé une canne à la main sur les quais du Rhône et on a remonté CNews et Morandini pour une émission spéciale océan. Quelques semaines plus tôt on était dans la région Grand-Est, autour du lac du Der, gigantesque aménagement conçu pour empêcher les crues à Paris ce qui a nécessité de noyer des villages. Et puisque les micros de Mayday sont partout, on les a tendus aux membres de la revue Nunatak et on les a promenés en montagne. On y a croisé notre mamie qui nous parle de son village isolé à l’époque où l’on ne voyait pas la neige comme de l’or blanc, mais aussi une adolescente du XXIe siècle qui vit à Briançon et nous dit son rêve de connaître la vie urbaine. Des camarades qui essaient de faciliter la traversée des frontières dangereuses, et des ami.es qui utilisent les parois des montagnes pour y projeter du son ; une première visite de la montagne et une seconde. Quelques semaines plus tôt nous étions sur le littoral breton et notamment à Saint-Malo dans une manif contre le pass-sanitaire. On a aussi visité la baie de Saint-Brieuc où l’État a prévu de dévaster les fonds marins pour construire un gigantesque parc Éolien, on a laissé trainer nos micros au cap de la Hague territoire nucléarisé et dans le camp des Rayonnantes à Bure à côté du projet de poubelle nucléaire ; une émission électrique ! Nous avons aussi rencontré un travailleur et une travailleuse du sexe qui nous parlent de leur métier, de leurs difficultés et aussi de leurs combats, une émission qui s’écoute bien sous une lumière rouge. On a aussi -et c’est une nouvelle formidable dont on a sans doute pas assez parlé ces derniers mois- aboli la police avec notamment le collectif Matsuda. Bref, on l’a carrément joué à l’américaine !. Enfin et peut-être surtout, pour vous rassurer quant à la vacuité des conversations familiale de vos repas de fête de fin d’année, on a adapté pour vous Formica de l’auteur de BD Fabcaro. Un repas de famille sans sujet de conversation.




Source: Rebellyon.info