Le 4 octobre prochain, les habitants de cette colonie française nommĂ©e la Nouvelle CalĂ©donie, vont voter pour l’indĂ©pendance ou non, de leur pays. Le MJKF organise une veillĂ©e Ă©lectorale (avec les 9 heures en moins de dĂ©calage horaires) ainsi qu’une journĂ©e de discussion autour de l’avenir de la Nouvelle-CalĂ©donie post-referendum, en prĂ©sence de la jeunesse kanak vivant en France.

Cette rencontre aura lieu le samedi 3 octobre Ă  la ferme du Goutailloux.

Pour la petite histoire, le MJKF devait dĂ©jĂ  organiser une rencontre fin aoĂ»t en Dordogne, afin de dessiner un imaginaire sur l’avenir du pays depuis le point de vue de la jeunesse. Mais suite Ă  un arrĂȘtĂ© municipal interdisant tout rassemblement de plus de 15 personnes mĂȘme en privĂ©, l’évĂ©nement fut annulĂ©. Nous avons alors proposĂ© au MJKF d’organiser ce rassemblement au Goutailloux, Ă  priori Ă  l’abrinaky de maires un peu trop zĂ©lĂ©s.

Du coup, voici une belle occasion qui nous est donnĂ©e de rencontrer un peuple en lutte, sur le Plateau, en prĂ©sence des quelques amis Syriens, Soudanais, Gilets Jaunes, ou autres, que nous avons croisĂ©s ces derniĂšres annĂ©es. Des Guyanais seront Ă©galement invitĂ©s par le MJKF, dans le but affichĂ© de rendre la question Kanak plus internationale. Le MJKF manifeste ainsi un dĂ©sir de sortir un peu de la bulle institutionnelle des processus de dĂ©colonisation en Nouvelle-CalĂ©donie, pour entendre d’autres voix, pour s’inspirer les uns les autres, depuis nos problĂ©matiques de peuples en luttes, depuis lĂ  oĂč nous nous situons les uns les autres.

Vous ĂȘtes donc largement invitĂ©.e.s Ă  cette veillĂ©e Ă©lectorale, qui sera accompagnĂ©e d’un repas syrien, de musiciens et artistes Kanak, de discours, de premiĂšres statistiques plus ou moins absurdes sur l’évolution du vote Ă  l’autre bout du monde, bref, de ce qui adviendra.

Par ailleurs, si vous dĂ©sirez participer aux discussions et aux ateliers artistiques qui auront lieu dans la journĂ©e. Il suffit pour cela de vous inscrire sur le mail : moinonplus@riseup.net, afin que l’on sache mesurer l’espace disponible ainsi que les quantitĂ©s de nourritures pour le repas du midi.

La journĂ©e du 3 octobre se dĂ©roulera ainsi :

MATIN :

  • coutume d’ouverture
  • projection du film Nation.s, de F. Tillon et H. Magne, aux jeunes du MJKF et Ă  tous ceux qui le dĂ©sirent. Le film servira Ă©ventuellement de matĂ©riau pour les discussions de l’aprĂšs-midi.
  • Repas de midi.

APRÈS-MIDI :

  • ateliers de co-discussion politique autour de la simple question :

    « COMMENT VOISTU TON PAYS DANS LE FUTUR ? Â» /// Cette question sera largement dĂ©clinable par tous les peuples prĂ©sents Ă  cette journĂ©e, et par petits groupes de rĂ©flexions.
  • ateliers artistiques, thĂ©Ăątre, danse, musique, afin de traduire par le corps ce qui aura Ă©tĂ© dit par l’esprit.
  • levĂ©e d’une flĂšche faĂźtiĂšre sur les terres du Goutailloux (sculptĂ©e

    dans la semaine).

SOIR :

  • repas soudanais
  • concerts
  • veillĂ©e Ă©lectorale

    Avec un décalage de 9 heures de moins, les premiers bureaux de vote ouvriront chez nous vers 23H, le temps de veiller un peu et de suivre les premiers reportages et premiÚres ambiances là-bas, tout en écoutant du Kanéka.

    Le rĂ©sultat du referendum sera finalement rĂ©vĂ©lĂ© dimanche, vers 11H du matin, suivi d’une coutume de fermeture.

Quelques autochtones du Plateau.


Article publié le 02 Oct 2020 sur Labogue.info