Janvier 20, 2022
Par Sans Nom
189 visites

Québec : taxe, limitation d’accès à l’alcool… Les nouvelles restrictions à l’encontre des non-vaccinés
France2, 19 janvier 2022

La province de Québec (Canada) a pris plusieurs mesures restrictives à l’encontre des personnes non-vaccinées. La première d’entre elles est surprenante : interdiction formelle d’acheter de l’alcool dans les magasins qui ne vendent que des boissons alcoolisées. Pour accéder à ces commerces, la présentation d’un pass vaccinal est impérative. La mesure semble plutôt bien accueillie par certains habitants. « Je comprends qu’ils veuillent encourager le plus de monde au vaccin, tant mieux si ça marche. Puis il y a moins de monde dans les hôpitaux », se réjouit l’un d’entre eux.

Le gouvernement québécois souhaite dorénavant aller plus loin dans ses restrictions à l’encontre des personnes non-vaccinées, et compte notamment instaurer une taxe pour les soins médicaux« Ceux qui refusent de recevoir leur première dose dans les prochaines semaines devront payer une nouvelle contribution santé », a déclaré François Légaut, le Premier ministre du Québec. Certains médecins dénoncent une rupture dans l’égalité d’accès aux soins médicaux.


Covid-19 : le Québec va taxer les non-vaccinés
AFP, 12 janvier 2022

Ils sont un « fardeau » pour le système de santé. Le Québec s’apprête à durcir les mesures contre ceux qui refusent le vaccin contre le Covid-19 en mettant en place une nouvelle taxe uniquement pour les non-vaccinés. Le gouvernement de la province francophone du Canada, durement frappée par la vague Omicron, souhaite que cette « contribution santé » représente un « montant significatif » qui est encore en discussion.

Selon le Premier ministre québécois, François Legault, les 10% de Québécois qui n’ont reçu à ce jour aucune dose de vaccin ne doivent pas « nuire » aux 90% qui se sont fait vacciner. « Ce n’est pas à l’ensemble des Québécois de payer », a-t-il martelé lors d’une conférence de presse parlant d’un « fardeau financier pour tous les Québécois ». François Legault a expliqué que si les adultes non-vaccinés ne représentent que 10% de la population, ils comptent pour 50% des personnes en soins intensifs, évoquant une situation « choquante ».

Cette taxe ne concernerait pas les personnes ne pouvant pas être vaccinées pour des raisons médicales. « Je comprends et je sens cette grogne à l’égard de la minorité non-vaccinée qui vient, toutes proportions gardées, engorger nos hôpitaux », a-t-il ajouté. Il y a quelques jours, le Québec avait déjà annoncé que certains commerces non-essentiels allaient être interdits aux non-vaccinés, à commencer par les magasins vendant de l’alcool et du cannabis.




Source: Sansnom.noblogs.org