Mai 10, 2022
Par Archives Autonomie
230 visites

L’UNION COMMUNISTE INTERNATIONALISTE s’est constituĂ©e en pleine guerre impĂ©rialiste, en hiver 1942. Bien qu’issus de groupements politiques diffĂ©rents, ses membres avaient tous appartenu Ă  ce courant oppositionnel qui, bien avant 1939, affirmait son irrĂ©ductible opposition Ă  la guerre impĂ©rialiste et clamait la vĂ©ritĂ© sur la Russie stalinienne.

L’U.C.I. a dĂ©montrĂ© que cette guerre, comme celle de 1914-1918, Ă©tait une guerre impĂ©rialiste, provoquĂ©e par les contradictions du rĂ©gime capitaliste. Elle a dĂ©noncĂ© les mensonges des gouvernements capitalistes “dĂ©mocratiques” et “fascistes” et de la classe bureaucratique russe, qui, dans cette guerre, ne cherchent qu’à augmenter leurs profits et assurer leur domination sur le prolĂ©tariat.

L’U.C.I. a appelĂ© les travailleurs de tous les pays Ă  mettre fin au massacre par la FRATERNISATION des ouvriers en uniforme, par le sabotage de la production de guerre, par la dĂ©faite de leur propre bourgeoisie et l’instauration de la dictature du prolĂ©tariat.

L’U.C.I. a dĂ©noncĂ© l’exploitation infĂąme subie par les travailleurs russes, la dictature de la bureaucratie stalinienne appuyĂ©e sur le GEPEOU. L’U.C.I. a stigmatisĂ© le rĂŽle contre-rĂ©volutionnaire de l’U.R.S.S. en Chine (1927), en Espagne (1936-37), en Italie (1943).

L’U.C.I. dĂ©masque particuliĂšrement le rĂŽle des partis traĂźtres “socialistes” et staliniens qui se sont faits les meilleurs agents de la bourgeoisie en cette guerre. Elle dĂ©nonce Ă©galement le rĂŽle des organisations centristes qui se sont effondrĂ©es dans l’oubli ou le social-patriotisme (PSOP, anarchistes) ou qui, Ă  l’heure actuelle, comme les trotskistes se font les auxiliaires du stalinisme et entretiennent les pires illusions dans le prolĂ©tariat en continuant Ă  prĂ©senter l’URSS comme un État prolĂ©tarien.

À l’heure actuelle, l’occupant a changĂ© de nationalitĂ©. Une Ă©quipe succĂšde Ă  une autre Ă©quipe capitaliste. La guerre continue. Le sort des masses laborieuses va s’aggraver. La crise durera aussi longtemps que le rĂ©gime capitaliste ne sera pas abattu. Le chĂŽmage, un nouveau fascisme et une nouvelle guerre impĂ©rialiste sont inĂ©vitables si la rĂ©volution ne surgit pas.

Pour que cette rĂ©volution ne puisse pas ĂȘtre Ă©crasĂ©e l’U.C.I. vous demande d’intensifier la propagande et l’action de classe. Renforcez les cadres de l’organisation rĂ©volutionnaire, travaillez sans relĂąche au dĂ©veloppement de la conscience du prolĂ©tariat, participez activement Ă  la vie de l’organisation.

L’U.C.I. appelle les travailleurs Ă  former, en collaboration avec les autres groupes qui sont restĂ©s fidĂšles intĂ©gralement au communisme, un nouveau Parti Communiste, une nouvelle Internationale RĂ©volutionnaire. Pour le pouvoir des conseils ouvriers et paysans, pour la rĂ©publique internationale des ouvriers, en avant sous le drapeau rouge de Marx, Engels, LĂ©nine, Luxembourg, pour la rĂ©volution prolĂ©tarienne.

U.C.I., oct. 1944.




Source: Archivesautonomies.org