Septembre 18, 2021
Par CNT AIT Toulouse
269 visites


Nous avions déjà les conseillers chargés de contrôler les demandeurs en recherche d’emploi, à présent nous avons des conseillers à l’emploi qui demandent à ce que les radiations de demandeurs soient effectuées et qui désignent les conseillers coupables de n’avoir pas effectués assez de radiations.

Pourtant, notre métier n’est pas de radier, mais d’accompagner les demandeurs d’emploi et donc de comprendre pourquoi parmi eux certains refusent des propositions, des ateliers, des rendez-vous. Nous devons engager la discussion pour comprendre. Je dois préciser que parfois des rendez-vous, des ateliers sont prescrits sans l’accord du demandeur d’emploi alors que celui-ci est normalement obligatoire.

Un demandeur d’emploi, un chômeur radié, c’est une personne qui se retrouve sans aucune ressource, sans indemnité chômage, sans RSA. Nous ne pouvons être complice. La soumission de certains conseillers est sans limites puisque certains se font les porte-paroles des petits chefs en allant à leur place dans les bureaux des conseillers pour les enjoindre de prescrire encore plus, parfois même en notant les consignes sur des imprimés.

Il faut savoir que tout chômeur effectuant un atelier de plus d’un mois ou bénéficiant d’un accompagnement par un prestataire privé est automatiquement sorti des listes de chômeur de la catégorie 1. Le but de tout cela est donc de faire baisser les chiffres du chômage.

Réveillons-nous ! Le gouvernement veut que les chiffres du chômage baissent à n’importe quel prix. Nous, conseillers de Pôle Emploi, nous ne sommes pas là pour répondre à cette injonction !

Nous ne deviendrons pas les sbires de ceux qui jettent dans la misère des individus qui nous ressemblent.

SOLIDARITÉ




Source: Cntaittoulouse.lautre.net