Novembre 18, 2022
Par Manif Est
197 visites

L’extrême droite nancéenne poursuit son extension dans le centre de Nancy, puisque c’est dans un bar situé à proximité de la place Carnot qu’a failli se tenir une réunion politique du parti autoritaire d’Eric Zemmour, Reconquête.

  • Complément d’information

    L’article a été mis à jour pour tenir compte de nouvelles informations :

    • Contrairement à ce que l’article initial pouvait laisser croire, les gérant·es du bar n’avaient pas connaissance de cette réunion prévue dans leur établissement.
    • Suite à la publication de l’article, les fachos ont annulé leur réunion du 16 novembre.

    (Lire plus bas pour plus de détails.)

L’extrême droite a le vent en poupe à Nancy et c’est tout naturellement qu’elle tente désormais d’organiser ses réunions d’informations dans les établissements du cœur de Nancy.

Mercredi 16 novembre à 18h, Reconquête !, le mouvement politique d’Eric Zemmour à l’intolérance que l’on sait, organisait une “rencontre” dans un bar proche de la place Carnot, au sous-sol (faudrait quand même pas être trop visible, sait-on jamais…).

JPEG - 7.8 ko

Mais qui se cache derrière cette organisation ? Une charmante vieille dame à l’accent britannique chantant. Pour peu, le bon dieu lui serait donné. Et pourtant ! Derrière une apparence aussi bonhomme que cordiale, se cache Lucy Georges ! L’ancienne candidate de Reconquête! sur la quatrième circonscription de Meurthe-et-Moselle. Non échaudée par ses 2.92%, la louve à la crinière trumpienne a pris récemment la succession de Denis Gabet en tant que responsable départemental du parti réactionnaire.

PNG - 111.8 ko

Sous la thématique à l’écorce consensuelle “Protégeons nos enfants”, le parti populiste de l’ancien éditorialiste entreprend de [sur]vivre politiquement dans l’attente des prochaines échéances électorales. D’ici-là, la question à se poser est de savoir dans quelle mesure les citoyens de l’agglomération doivent accepter (ou non !) la propagation des virus idéologiques…

Mise à jour du 18 novembre :

La version initiale de cet article, publiée le 15 novembre, mentionnait nommément le bar où devait se tenir la réunion. Suite à un email d’un des gérant·es dans lequel il affirmait ne pas être au courant de la réunion des fachos prévue dans son établissement, nous (le collectif de modération de Manif’Est) avons décidé de dépublier cet article, le temps d’en vérifier les informations avec son auteurice.

D’après les éléments dont nous disposons, il semblerait que les zemmouristes aient effectivement organisé cet événement à l’insu des gérant·es du bar. (C’est somme toute assez rassurant de constater que les fachos ont encore besoin de se planquer pour organiser leurs petites discussions nauséabondes.)

Mais la publication de l’article a révélé leur combine, et Lucy Georges et toute sa clique se sont aussitôt empressé·es d’annuler leur réunion. Comme quoi le travail de veille antifasciste et de dénonciation systématique des agissements des fachos est toujours aussi nécessaire et salutaire !

Nous remettons donc l’article en ligne, légèrement modifié pour tenir compte de ces nouvelles informations. En particulier, et afin d’éviter toute méprise, nous avons retiré de l’article le nom et l’adresse du bar en question.




Source: Manif-est.info