Août 3, 2022
Par Actualités Sur Les CRA
89 visites

Monsieur B., enfermé au centre de rétention de Toulouse depuis quelques semaines, a été transporté à l’hôpital le samedi 23 juillet. Il s’est fait opérer en urgence et subit des conséquences post-opératoires invalidantes : difficultés à aller aux toilettes et à se doucher, impossibilité de porter des vêtements, et très fortes douleurs.

Il est en blouse chirurgicale depuis son retour au CRA et a besoin de l’aide des autres personnes enfermées avec lui pour effectuer les gestes d’hygiène élémentaires.

Sans que Monsieur B. ne sache pourquoi, le service médical du centre de rétention refuse de faire un certificat médical qui permettrait pourtant de le libérer. En effet, les juges saisis d’une demande de remise en liberté déposée par Monsieur B., refusent de mettre fin à son enfermement, faute de certificat du médecin du centre.

La préfecture de la Haute-Garonne, quant à elle, a présenté ses excuses à Monsieur B, mais refuse de le libérer.

Monsieur B. souffre dans l’indifférence généralisée.

La Cimade dénonce l’absence de prise en compte de l’état de santé de Monsieur B., véritable traitement inhumain et dégradant et demande sans attendre sa libération afin qu’il puisse se rétablir dans des conditions dignes.

Auteur: Service communication




Source: Lacimade.org