Novembre 4, 2019
Par Marseille Infos Autonomes
286 visites


Mercredi 30 octobre au petit matin, à deux jours de la trêve hivernale, les keufs sont venus expulser un squat de la rue François-Brion dans le 6e. Les habitant.es : « une trentaine de personnes “d’origine syrienne, dont beaucoup de femmes avec enfants” » [1].

Et la Provence de relater les commentaires des bourges du coin, qui mêlent allègrement racisme et mépris de classe :

nous subissions des nuisances journalières

Les gens étaient tendus et stressés. Ils voyaient souvent des jeunes passer d’un jardin à un autre alors l’inquiétude était quasi-permanente

Claude Palazzolo, vice-président du Comité de quartier Villas-Paradis

on ne peut pas laisser des êtres humains vivre dans ces conditions insalubres et en même temps la population subir les conséquences de ces agissements. Que ce soit sur le plan sanitaire ou du point de vue de la sécurité. Le maintient de ce squat était tout simplement inadmissible

Yves Moraine, maire LR des 6e et 8e arrondissements

En attendant, cela fait 30 personnes de plus sans un toit, qui seront prises en charge par le Samu social pendant quelques jours, semaines au mieux, avant de se retrouver à la rue en plein hiver. Mais il semblerait que l’important soit que les riverains aient retrouvé leur tranquillité.




Source: Mars-infos.org