Alors que la ville de Mirabel a été la première à interdire la distribution systématique du Publisac (propriété de TC Transcontinental) pour des raisons environnementales en septembre dernier, les mairies du Saguenay-Lac-St-Jean se sont portées ces derniers jours à la défense de l’industrie forestière en signalant la menace de perte d’emplois dans la région. Un pouvoir politique régional inféodé aux multinationales qui y sont établies ou un cri du cœur pour la défense de bullshit jobs, allez savoir les motivations qui les animent…

Produits forestiers Résolu, dont les usines de Kénogami, Dolbeau et Alma, pourraient être touchées jubile bien sûr de ces appuis. Alors que le papier tend à disparaître dans tous les autres secteurs, la mairesse Josée Néron, de Saguenay, tente de nous faire croire que les publisacs sont écologiques. « Le papier qui est utilisé pour l’impression des circulaires et autres documents dans le Publisac est fabriqué à partir des copeaux de bois. Est-ce que l’on doit faire comme autrefois et tout bonnement brûler les copeaux au lieu de les utiliser comme on le fait en ce moment ? », argue-t-elle pour défendre la multinationale sans scrupule [1]. C’est à croire qu’il n’y aurait aucune alternative dans l’utilisation des copeaux de bois ou du plastique recyclé, du moins pour la multinationale qu’elle soutient avec tant de zèle.

Mais un instant! Est-il sérieux de souhaiter maintenir de tels emplois dont la production est inutile et encombrante (les fameux « bullshit jobs »)? Leur production disparaîtrait que la société ne connaîtrait absolument aucun impact, sinon des impacts positifs sur le plan environnemental. L’économiste John Maynard Keynes, lui qui prévoyait dans les années 1930 que les avancées technologiques allaient permettre de réduire le temps de travail à 15h par semaine avant la fin du 20ième siècle, doit se retourner dans sa tombe. Les grandes fortunes n’ont fait qu’empocher le pactole et en demandent toujours plus.

Punk Canard

[1] https://www.lequotidien.com/actualites/au-tour-de-josee-neron-dappuyer-le-publisac-6e715246a03577a51a4b82a82ff5a997


Article publié le 28 Nov 2019 sur Ucl-saguenay.blogspot.com