Juin 29, 2021
Par Le Monde Libertaire
321 visites


Juillet | ACAB | exposition collective |vernissage le vendredi 2 juillet Ă  18 h

ALL COPS ARE BASTARDS

ALL CAPITALISTS ARE BASTARDS

ALL COLOURS ARE BEAUTIFUL

ALL CLITORIS ARE BEAUTIFULL

ALL CATS ARE BEAUTIFUL

etc.

En slogans, chansons, collĂ© ou graffĂ© sur les murs, l’acronyme ACAB, rapportĂ© pour la premiĂšre fois dans les annĂ©es 70 dans une prison de Newcastle, s’est depuis rĂ©pandu comme une traĂźnĂ©e de poudre dans les villes du monde entier.

D’abord message adressĂ© contre un corps oppresseur. Parfois dĂ©tournĂ© en faveur des rĂ©fugiĂ©.e.s ou tournĂ© en dĂ©rision, une multiplicitĂ© de sens a Ă©tĂ© associĂ©e Ă  ce terme.

ACAB est avant tout un cri, un signe de ralliement d’individus pas encore tout Ă  fait la tĂȘte dans le guidon, et ce malgrĂ© les injonctions croissantes au silence.

ACAB (logo) commence le 17 octobre 2019 pendant et sur le parcours de la FIAC. À l’instar des diffĂ©rents dĂ©tournements et rĂ©appropriations de l’acronyme, nous avons confrontĂ© ce dernier aux problĂ©matiques liĂ©es Ă  l’exposition contemporaine dans un espace artistique. Rapidement, l’envie de ressortir le ACAB dans la rue se fit sentir.

Aujourd’hui, nous lançons cette revue comme une suite Ă  notre dĂ©marche, reprendre la rue comme appui, comme moyen de tisser du lien, rassembler des artistes pour sortir de notre groupe et faire acte.

La librairie Publico nous accueille pour la deuxiĂšme escale de notre projet en trois Ă©tapes. Se rencontrer autour d’Ɠuvres. EntrĂ©e libre tous les jours de juillet 2021 de 13 h Ă  19 h 30, et le samedi Ă  partir de 10 h.

Dimanche 4 juillet | 15 h | La liberté des ondes | Documentaire sur Radio libertaire | Joséphine Plat

Quelque part Ă  Paris, une fameuse radio et ses animateurs rĂ©sistent toujours pour faire vivre et revivre l’esprit anarchiste.
Certains animent leur émission bénévolement chaque semaine depuis vingt ou trente ans

Ils et elles tĂ©moignent de ce que cela signifie aujourd’hui d’ĂȘtre anarchiste.
Que l’on dĂ©fende les femmes, les prisonniers, le municipalisme libertaire ou le cannabis, ĂȘtre anarchiste avant tout c’est « ĂȘtre vivant » comme le dit si bien Serge, animateur de l’émission Trous noirs.

Vendredi 30 juillet | 19h30 | Marie-Claire Calmus : Privé-Public 2020

Marie-Claire Calmus présente à la librairie Publico à 19 h 30 « Privé-Public 2020 », éditions éditinter

« Et la projection publique volontaire de notre ĂȘtre privĂ© en quĂȘte d’échange nous est interdite, et le plus intime de nos vies risque d’ĂȘtre livrĂ© en pĂąture au public sans notre consentement.
Par la destruction des relations sociales avec celle des libertĂ©s, les vies sont rabattues en une privatisation morbide sur la conformitĂ© des valeurs traditionnelles de la famille – ses activitĂ©s, projets, programmes.
Comment dans ce contexte continuer Ă  inventer un chemin d’espoir, de solidaritĂ©, de poĂ©sie et de transcendance ?

Entrée libre
Librairie du Monde libertaire 145 rue Amelot 75011 Paris




Source: Monde-libertaire.fr