Janvier 11, 2021
Par Marseille Infos Autonomes
216 visites


La « règle des 3B » de Sébastien Arsac, fondateur avec sa compagne Brigitte Gothière de L214, est bien plus qu’une petite blague, signifiant au choix « bouffe, B12 et baise » ou « bouffe, bédo et baise », c’est un programme. Parmi les prédateurs et leurs complices déjà affichés courageusement par des militantes derrière les initiatives Balance Ton Pourri et Le Pornifieur, beaucoup ont été ou sont encore membres de L214 ou font partie de leurs auxiliaires.

S’il peut apparaitre logique que les prédateurs infiltrent l’association de la PA la plus importante et la plus connue, ils y ont surtout trouvé un terrain favorable, marqué par la bienveillance à leur égard de Sébastien Arsac, fondateur et porte-parole de L214.

Jugez par vous-même :





William Burkhardt, surnommé le Pornifieur et ancien membre de L214, avec Sébastien Arsac, fondateur et dirigeant de L214.

Ceux qui ne voient pas le problème avec la culture du viol pourront toujours arguer que L214 a commencé à faire le ménage : Dakota Langlois ou William Burkhardt ont été écartés. Mais cela relève seulement de la volonté de cacher la poussière sous le tapis. Primo, car il y a d’autres prédateurs sexuels qui sévissent au sein de L214. Deuxio, le comportement des sinistres Langlois et Burkhardt était parfaitement connu en interne, et cela ne posait aucun problème à Sébastien Arsac, tant que cela ne devenait pas une menace pour sa réputation ou pour celle de son association. Que Sébastien Arsac s’affiche à leurs côtés ou partage des moments complices emprunts d’une mÂle camaraderie, c’est un blanc-seing pour que les autres continuent. Après tout, Sébastien Arsac apprécie manifestement leur compagnie.



Yves Bonnardel, créateur des VeggiePride et des Estivales de la question animale, également maître à penser de Sébastien Arsac.

Et cet attrait de Sébastien Arsac pour les prédateurs n’est pas nouveau. Yves Bonnardel, son maître à penser, qui l’a lancé, lui et sa compagne Brigitte Gothière, milite avant toute autre chose pour la « libération des enfants ». Par libération, il faut comprendre sexuelle, un « combat » mené par toute une intelligentsia phallocrate et pédophile dans les années 70 et le sillage de la pseudo-libération sexuelle des années 60 (qui consistait en fait à rendre plus disponible le corps des femmes au bénéfice exclusif des hommes).

Yves Bonnardel est le créateur des VeggiePride et des Estivales de la question animale, décrites comme « un gros terrain de chasse pour lui » selon une de ses victimes. C’est à travers ses événements qu’il a fait connaître les fondateurs de L214. Yves Bonnardel, en tant que théoricien francophone de l’antispécisme, profite des événements qu’il organise et de ceux de L214 pour mener sa chasse aux très jeunes filles, le plus souvent mineures (16-17 ans) voire salariées de L214 quand elles sont (légèrement) plus âgées. A l’instar d’un Dominique Strauss Khan au PS, de (très) jeunes membres de L214 subissent les assiduités d’Yves Bonnardel, jusqu’à ce qu’il obtienne ce qu’il veut, et sans que Sébastien Arsac ou Brigitte Gothière n’y mettent un terme. Pourtant, des signalements et des témoignages des victimes ont déjà été recueillis par les différentes organisations. Elles se sont jusqu’à présent bornées à affirmer n’avoir « rien remarqué d’anormal avec Yves ». Pour ce gourou, ces jeunes victimes se valent toutes, pourvu qu’elles soient très jeunes. Une de ses victimes considère qu’il s’agit du « plus gros et plus connu des prédateurs » de la PA, caractérisé par son goût de la manipulation et la collection (de jeunes filles réduites à de simples objets).

L’entourage de sympathisants pédophiles de Sébastien Arsac et Brigitte Gothière compte aussi David Myriam, avec qui Sébastien Arsac a mené ses premières conférences sur la cause animale. David Myriam était membre de la secte de la Thébäide [1]]à la même époque (début des années 2000), dont le gourou Christian Singer milite ouvertement pour la pédophilie et l’inceste, tout en étant l’invité des Estivales de la question animale organisée… par Yves Bonnardel ! Christian Singer, entre deux citations de Gabriel Matzneff et de Tony Duvert, écrivains pédophiles revendiqués, n’hésite pas à écrire sur le site Mutations Radicales :







Les liens n’ont pas été rompus par le couple des fondateurs de L214 avec David Myriam. Cet artiste de profession est employé par L214 pour réaliser certaines de leurs vidéos, alors que celui-ci continue d’écrire et diffuser des nouvelles explicitement pédophiles ! Interrogé depuis longtemps sur le sujet, L214 se mure dans le silence.



Sébastien Arsac et Brigitte Gothière ne livrent donc pas seulement un vaste terrain de chasse aux prédateurs, il faut encore qu’ils les nourrissent, humainement et financièrement ! La question n’est donc pas seulement de condamner et exclure les prédateurs, il s’agit encore de mettre fin au fonctionnement d’organisations parfois foncièrement viciées depuis leurs origines !






Source: Mars-infos.org