16 juin 2012, la mairie commence à faire le vide - 558.7 ko
16 juin 2012, la mairie commence à faire le vide

Pourquoi la métropole veut-elle démolir ? Dans le cadre de l’atroce projet TESO (renommé pompeusement en « Grand Matabiau Quai d’Oc »), qui prévoit d’implanter un quartier d’affaires en lieu et place d’immeubles d’habitation. L’opération est monstrueuse : démolir 4 grands pâtés de maisons pour construire de grandes barres et y installer 300 000m2 de bureaux, des dizaines de milliers de m2 de grandes chaînes de commerces, un gratte-ciel, des logements pour riches…

Toutes ces infrastructures n’ont aucune utilité sociale et n’ont d’autre nécessité que le profit et le loisir des très riches, spéculateurs fonciers, multinationales du commerce et autres grands criminels. Et parce que leur mépris n’a pas de limite, pour faire de la place, ils dégagent les habitant·es d’un quartier populaire, avec des loyers un peu moins chers qu’ailleurs, et une vie de quartier qui échappe encore (partiellement) au rouleau compresseur des grandes enseignes. Cela fait déjà des années qu’ils mettent les habitant·es sous pression pour qu’ielles mettent les voiles, au mépris de leurs droits, au mépris de leur dignité. Cette destruction est aussi un symbole. Elle intervient près de 8 ans après que les occupant·es aient été expropriés avec fracas commençant le long travail de dévitalisation de l’avenue.

Les raisons de s’opposer à ce projet sont multiples et ont déjà été exposées en longueur et , etc.

Ne les laissons pas détruire nos vies, notre ville si facilement ! Bloquons-les, retardons-les autant que cela est nécessaire jusqu’à que ce gâchis s’arrête.
Chacun·e selon ses moyens, ensemble, mettons-leurs des bâtons dans les chenilles.



Article publié le 16 Jan 2020 sur Iaata.info