Août 5, 2021
Par Dijoncter
276 visites


Après avoir annoncé publiquement l’abandon de la phase 2 du projet Ecocité Jardin des Maraîchers en novembre 2019, la mairie est en pleine session de rétro pédalage ! Les Lentillères repartent elle aussi à l’attaque avec un week-end de mobilisation.

Depuis 2 mois la ville de Dijon réaffirme vouloir construire sur le quartier libre des Lentillères ! Lors de la conférence de presse en marge du conseil municipal du 17 Juin 2021, Rebsamen a arboré une carte des Lentillères avec une bande qu’il considère « à urbaniser », puis Pribetich (adjoint au maire responsable des questions d’urbanismes) s’est exprimé pour annoncer, au détour d’une interview, sa volonté de construire un « front bâti » sur le quartier libre des Lentillères.

Après avoir annoncé publiquement l’abandon de la phase 2 du projet Ecocité Jardin des Maraîchers en novembre 2019, la mairie est en pleine session de rétro pédalage !

Sans compter que la modification du PLUi-HD de juin 2021 [1] maintien le zonage AU (à urbaniser) du quartier. La communication métropolitaine autour de la préservation des terres maraichères ne serait-elle qu’une illusion ?

Alors si l’envie est venue à la mairie de construire un « front bâti » qui menace une partie du quartier, qu’ils sachent d’ores et déjà qu’ils trouveront face à eux, un front de lutte uni comme nous avons toujours su les construire.

Bidonville contre ville bidon !

Le quartier des Lentillères n’a jamais été et ne sera jamais à urbaniser. La zone considérée comme « terrain urbanisé » sur la carte brandie par Rebsamen se divise en fait en 4 espaces traversés par de nombreuses dynamiques. Il suffit de se promener sur le quartier pour s’en rendre compte !

Le champ des grandes cultures

Depuis 2016, un collectif s’occupe d’y mener une production légumière (poireaux, patates et courges) permettant d’assurer une récolte abondante chaque année. Cet espace approvisionne ainsi le marché à prix libre qui se tient une fois par semaine mais aussi des repas de soutien à diverses causes auxquelles le quartier des Lentillères se lie.

JPEG - 689.1 ko

Le champ des grandes cultures. Plantations de pommes de terre et de sarrasin.

Les petites Lentillères

Où se mêlent une trentaine de jardins potagers tenus par des habitant-e-s du quartier, des alentours et du centre-ville, un fournil, de petites cabanes en bois et un lieu de vie.

JPEG - 1.3 Mo

Un jardin des petites Lentillères

JPEG - 833.5 ko

Le fournil en construction

JPEG - 827.4 ko

Exemple de cabane aux petites Lentillères

Le soleil

Un des quartiers auto-construit des lentillères.

Le terrain de BMX

Lui aussi autocontruit à coup de pioche et de pelle depuis une dizaine d’années. Il est devenu un haut lieu des riders de l’agglomération autant qu’un terrain de jeu pour les ados de l’écoquartier en face, non pourvu d’infrastructure pour les jeunes. Probablement le terrain de BMX le plus fleurie de France !

JPEG - 479.8 ko

Le terrain de BMX

Sur chacun de ces lieux comme sur le reste des lentillères, des activités ont lieu chaque jour et s’inventent au gré des envies et des passages pour constituer cet entremêlement d’usages qui fait la beauté des Lentillères.

Nous userons de recours juridique, de rassemblements, de manifestations, d’occupations de terrain et nous ferons face aux engins, s’ils devaient se pointer, avec l’ensemble de nos soutiens de Dijon et d’ailleurs !

Ce n’est pas après avoir obtenu d’arrache-pied l’abandon de l’ensemble de la phase 2 que nous allons plier. Nous ne permettrons pas aux urbanistes de construire quoi que ce soit sur les terres de ce quartier préservé du béton depuis 11 ans.

Plutôt que d’envisager de bétonner ce qui a été construit durant 11 années d’occupation, la mairie ferait mieux de se pencher sérieusement sur les propositions de cadre juridique, tel que la ZEC, permettant de traduire dans le droit l’expérience unique de ce quartier autogéré.

Les Lentillères ne lâchent rien !

Une compagnie de roulottes, de chevaux, de musicien-ne-s et d’artistes arrivé-e-s de l’autre bout de l’Europe s’est installée pour quelques jours sur la partie du quartier que la mairie aimerait voir comme un « front bati ». Elle organise avec nous un week-end festif pour affirmer notre détermination à défendre

l’ensemble du quartier des Lentillères !

Rejoignez-nous au terrain de BMX du quartier (accès rue Dr Bertillon) le weekend du 6-7-8 août pour de nombreux spectacles !

PNG - 567.9 ko
JPEG - 256.1 ko




Source: Dijoncter.info