Décembre 2, 2022
Par Paris Luttes
243 visites

Français, étrangers, avec ou sans papiers : tous mobilisés le 3 décembre à 10h mairie des Mureaux

Les étrangers et étrangères en France vivent de plus en plus de galères concernant les titres de séjour et pour gagner leurs papiers. Pourtant, nous travaillons, payons des impôts et les pensions des retraités, nous engageons dans la vie associative, culturelle, syndicale, éducative.

Aujourd’hui, ce que nous étrangers vivons, c’est ça :

  • Difficultés à obtenir un rendez-vous, pour une régularisation ou un renouvellement
  • Des cartes « travailleur temporaire » qui ne donnent pass le droit à l’inscription Pôle Emploi (comme les cartes étudiant et saisonnier) même si on cotise
  • La nouvelle obligation d’avoir une autorisation de travail à chaque nouveau contrat donc ça conduit à travailler comme un robot en fermant sa bouche par peur que l’employeur ne donne pas les documents car c’est lui qui demande l’autorisation et fournit les documents.

Tout cela est lié au manque de personnel en préfecture et aux politiques menées par Gérald Darmadin, le Ministre de l’Intérieur : dématérialisation, nouvelles procédures… Cela peut conduire à perdre son emploi, ses droits sociaux, son logement ou son hébergement.

Nous immigré.es représentons un quart des actifs en Île de France ! C’est, dans la région francilienne, la majorité des salarié.es du nettoyage, de la plonge, des ouvriers dans la construction et les travaux publics, des auxiliaires de vie et ASH, des manutentionnaires des plateformes colis, de nombreux livreurs à vélo… Des métiers essentiels mais difficiles, mal payés et pas assez reconnus.

Marre de l’exploitation et du racisme !

Dès maintenant, nous voulons :

  • L’égalité des droits, entre les français et les étrangers et entre les femmes et les hommes, au travail et dans les droits sociaux. Nos parents et grands-parents se sont battus pour la liberté en 1939-45, ont reconstruit ce pays et sa prospérité pendant les « Trente Glorieuses »
  • Pour soulager les salariés des préfectures et espacer les rendez-vous : carte de résident de 10 ans
  • Des titres de séjour de plein droit et la régularisation, notamment sur simple présentation d’une preuve de travail. Nous ne voulons plus dépendre du bon vouloir des employeurs !
  • Travailler quand on est sans-papier ne doit jamais être pénalisé ! Il faut une protection sociale à 100% pour toutes et tous !
  • Il faut en finir avec la précarité du logement. Les conséquences de cette précarité côté adresse ne doivent pas être un motif de refus ou de problème en préfecture !

Pour la dignité, la liberté, l’égalité, la non-discrimination, l’accès aux services publics !




Source: Paris-luttes.info