Mai 1, 2016
Par La Rotative (Tours)
98 views


Dans le cadre du Laboratoires d’Idées organisé par le mouvement étudiant, se tiendra, le 3 mai aux Tanneurs, une journée ayant pour titre : « La race n’existe pas mais elle tue tous les jours ».

Voici le programme de cette journée.

10h : Projection du documentaire : « Université, terre d’asile » (2005, 1h32) de Franck Wolff et Brice Kartmann.

Printemps 2005 : 9 familles de demandeurs d’asile sans logement se retrouvent soutenues par un collectif de militants qui les installent dans l’université de Tours. Au rythme des assemblées générales, des négociations, des menaces d’évacuations policière et de l’arrivée de nouvelles familles, le film retrace une expérience humaine forte et généreuse. Récit d’une lutte politique, pour celles a venir.

Jusqu’à 13h : Débat avec des associations locales, des témoignages de demandeurs d’asile et de témoins de la condition des migrants a Calais.

14h : Le collectif Sans Canal Fixe présente « En friche » de Francoise Poulain-Jacob (2015, 54 min).

Ce documentaire rappelle le passé colonial de la France et interroge sa survivance a l’époque actuelle. Sans Canal Fixe proposera un débat sur cette question en même temps qu’une analyse du documentaire comme geste politique.

15h45 : Conversation avec Maboula Soumahoro et le collectif D’ailleurs nous sommes d’ici (DNSI)

Conversation avec le public sur le thème du racisme d’État et de son arbitraire policier s’exerçant au faciès, pesant violemment sur le quotidien des habitant.e.s des quartiers populaires, et plus particulièrement des jeunes descendants de l’immigration post-coloniale.




Source: