Le groupe Salvador-Seguí de la Fédération anarchiste organise une rencontre autour du film de Claude Hirsch. La projection sera suivie d’un débat.

Entrée libre.

Projection-débat dimanche 20 octobre à 16h

à la librairie du Monde libertaire

145, rue Amelot — 75011 Paris

Métro République ou Oberkampf



POT DE THÉ, POT DE FER

Un film de Claude Hirsch

70 min — 2011

Près de 40 ans après l’expérience autogestionnaire de Lip, les ouvriers de l’usine Fralib de Gemenos (groupe Unilever) sont en lutte contre la menace de fermeture pour délocalisation. Ils parlent de leurs conditions de travail, de leur révolte contre le patron et le capitalisme, de leur lutte pour continuer à travailler ici, maintenant, collectivement, pour eux, pour leurs enfants. Ils s’interrogent. Ils résistent. Ils s’affirment.

Le réalisateur, Claude Hirsch, ancien ouvrier et syndicaliste dans l’automobile, a suivi les ouvriers, caméra à la main, pendant un an. Il en a tiré un film (Pot de thé, pot de fer). Ce qui l’intéresse c’est de parler des avancées et perspectives de la classe ouvrière : « Ici, c’est un groupe avancé de la lutte ouvrière. » Ce que ce film veut refléter, ce sont les difficultés des leaders syndicaux et les difficultés des ouvriers moyens combatifs avec leurs doutes et leurs croyances dans leurs délégués syndicaux. Le film est un constat de là où en est la classe ouvrière.


Article publié le 08 Oct 2019 sur Paris-luttes.info