Mai 13, 2017
Par Marseille Infos Autonomes
201 visites

La télé ne produit pas toujours le pire – falsification et caricature. Parfois (rarement), elle se montre telle qu’elle devrait toujours être, intéressante et intelligente. Alors elle explique, conceptualise, enrichit. Ainsi de Ni dieu, ni maître, une histoire de l’anarchisme, documentaire en deux volets récemment diffusé sur Arte et qui redonne toutes ses lettres de noblesses à la belle épopée anar.

Signée Tancrède Ramonet, cette passionnante fresque documentaire débute avec le manifeste fondateur de Proudhon, en 1840, et se termine avec la triste chute de la Barcelone libertaire, en 1939 (en attendant un troisième opus, plus contemporain, qui sortira d’ici quelques mois). Un précieux travail, qui vaut bien une rediffusion sauvage – projection du premier volet à 18 H, puis bouffe à prix libre avant de visionner ensemble le deuxième volet. Hardi !




Source: