Octobre 3, 2022
Par Marseille Infos Autonomes
179 visites

17h30

Épisode 3 : Des Fleurs et des pavĂ©s (1945-1969) – 52 min

Moribond au lendemain de la DeuxiĂšme Guerre mondiale, l’anarchisme renaĂźt peu Ă  peu de ses cendres et finit par rĂ©occuper, au cƓur des annĂ©es 60, le devant de la scĂšne grĂące aux rĂ©voltes ludiques et libertaires menĂ©es partout par la jeunesse.

18h30

Épisode 4 : Les RĂ©seaux de la colĂšre (1968-2012) – 52 min

L’échec des mouvements pacifistes et des rĂ©voltes de 68 a laissĂ© un goĂ»t amer. Nombreux sont les rĂ©volutionnaires Ă  vouloir reprendre alors la voie des armes. Partout des groupes se forment, passent Ă  l’action et subissent la rĂ©pression. De groupes affinitaires en mouvement dĂ©centralisĂ©s et de rĂ©sistance numĂ©riques en indignation gĂ©nĂ©ralisĂ©es, les anarchistes ne vont plus avoir d’autres choix que d’avancer masquĂ©s, faire bloc et libĂ©rer temporairement ou dĂ©finitivement certains zones.

19h30 : DÉBAT

‹Tables LIBRAIRIES prĂ©sentes :

‹‹20h30 : APÉRO / REPAS

Auberge espagnole , pique nique sorti du sac, chacun.e apporte de quoi manger, grignoter, Ă  partager

‹BAR à petits prix sur place

21h30 : Concert « ACHAB Â»

avec ‹

TancrĂšde Ramonet – Chant‹

Julien Deguines – Clavier, guitare et sons‹

François Poitou – Basse, synthĂ© et chƓurs‹

Benjamin Colin – Batteries, percussions et chƓurs

Plus de dĂ©tails sur les films et le groupe :

« Ni Dieu ni maĂźtre, une histoire de l’anarchisme Â» de TancrĂšde RAMONET

Du manifeste fondateur de Pierre-Joseph Proudhon en 1840 à la chute de Barcelone en 1939, Tancrùde Ramonet retrace, en images, un siùcle d’histoire mondiale du mouvement anarchiste, du collectivisme libertaire à l’anarcho-syndicalisme, en passant par la propagande par le fait.

FrĂšre ennemi du communisme d’État, l’anarchisme n’a eu de cesse de souffler son vent de justice et de libertĂ© sur le monde. Et si certains libertaires purent se changer en criminels, jouant du revolver ou faisant parler la dynamite, on oublie qu’ils furent nombreux Ă  proposer des alternatives et initier les grandes rĂ©volutions du XXe siĂšcle.‹A partir d’images d’archives inĂ©dites, de document oubliĂ©s, d’entretiens exclusifs avec les plus grands spĂ©cialistes du mouvement ouvrier, ce film exceptionnel raconte pour la premiĂšre fois l’histoire de ce mouvement qui combat depuis plus de 150 ans tous les maĂźtres et les dieux et qui, de Paris Ă  New York et de Tokyo Ă  Buenos Aires, n’en finit pas de faire trembler le monde.‹‹

Épisode 1 : La VoluptĂ© de la destruction (1840-1914) – 71 min‹

Épisode 2 : La MĂ©moire des vaincus (1911-1945) 71 min

Ces 2 Ă©pisodes sont Ă  voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=Ij0phqSPuHU

‹Dimanche soir 9 octobre, projection des 2 derniĂšres parties :

17h30

Épisode 3 : Des Fleurs et des pavĂ©s (1945-1969) – 52 min‹

Moribond au lendemain de la DeuxiĂšme Guerre mondiale, l’anarchisme renaĂźt peu Ă  peu de ses cendres, grĂące notamment aux mouvements contre la prolifĂ©ration atomique.

Il parvient ainsi Ă  toucher les nouvelles gĂ©nĂ©rations qui refusent de choisir entre l’est et l’ouest et dĂ©cident, de maniĂšre non-violente et au travers d’un vaste mouvement contestataire, d’engager alors la bataille culturelle.

Et c’est ainsi qu’au cƓur des annĂ©es 60, l’anarchisme rĂ©occupe peu Ă  peu le devant de la scĂšne. Partout, aprĂšs des dĂ©cennies de silence, on redĂ©couvre son histoire, on le dote de nouveaux symboles et on Ă©largit le champ de sa critique. On passe aussi Ă  l’action comme le font les Provos qui mĂšnent aux Pays Bas une vĂ©ritable rĂ©volte ludique et libertaire.

L’effervescence et les espoirs sont tels que, quand survient mai 68 en France, un mouvement qui cumule libĂ©ration des mƓurs, grĂšve gĂ©nĂ©rale sauvage et stratĂ©gie Ă©meutiĂšre et insurrectionnelle, on croit Ă  nouveau que la RĂ©volution va bientĂŽt commencer.

Mais la brutalitĂ© de la rĂ©pression douchent bientĂŽt les espoirs des rĂ©volutionnaires. Les fleurs et les pavĂ©s peuvent certes permettre de construire de nouveaux mondes. Ils ne sont pas suffisants pour dĂ©truire l’ancien.

A partir d’images d’archives inĂ©dites et de documents ignorĂ©s, grĂące Ă  des interviews conduites avec les plus grands spĂ©cialistes de l’histoire sociale et en s’inscrivant dans le mouvement des Global stories, la sĂ©rie Ni Dieu ni maĂźtre, une histoire de l’anarchisme de TancrĂšde Ramonet rĂ©vĂšle l’incroyable destin d’un mouvement qui continue de susciter le fantasme et de crĂ©er le malentendu.

18h30

Épisode 4 : Les RĂ©seaux de la colĂšre (1968-2012) – 52 min ‹L’échec des mouvements pacifistes et des rĂ©voltes de 68 a laissĂ© un goĂ»t amer.

Nombreux sont alors les révolutionnaires à vouloir reprendre la voie des armes.

Inspirés par la geste des Tupamaros en Uruguay, les anarchistes sont parmi les premiers, au début des années 70, à se lancer dans la guérilla urbaine et la propagande armée.

Partout, des groupes se forment et passent Ă  l’action comme le Mouvement du 2 juin en Allemagne, le MIL en Espagne, les Gari en France ou les mystĂ©rieuses Angry Brigades au Royaume Uni qui, de braquages en dynamitages, font Ă  nouveau trembler le vieux monde.

Mais David ne gagne pas toujours contre Goliath. Et partout ces organisations clandestines sont dĂ©mantelĂ©es. Quand ils ne sont pas exĂ©cutĂ©s, les combattants rĂ©volutionnaires sont arrĂȘtĂ©s et emmurĂ©s vivants dans les prisons de haute sĂ©curitĂ©. Et avec la chute de l’Empire soviĂ©tique, certains osent mĂȘme annoncer la victoire dĂ©finitive du capitalisme.

Pourtant, alors que l’on croyait l’histoire terminĂ©e, les anarchistes vont une nouvelle fois sortir de la nuit. Au Chiapas d’abord, avec l’EZLN et le sous-commandant Marcos, dans les grandes mobilisations altermondialistes, avec le Black bloc qui met en Ă©chec le G7 de Seattle en 1999, ou au sein du mouvement Occupy qui s’étend de New York jusqu’à Sydney, le spectre de l’anarchisme reparaĂźt et inspire toutes les nouvelles formes de rĂ©sistance.

Car de la ZAD de Notre Dame des Landes aux Communes libres du Rojava, du du cortĂšge de tĂȘte des manifestations Ă  ses expressions les plus virtuelles et artistiques sur la toile, par delĂ  la diversitĂ© de ses figures et de ses tactiques, l’anarchisme demeure aujourd’hui la critique derniĂšre du capitalisme et donc, pour tous les pouvoirs Ă©tablis, le seul vĂ©ritable ennemi.

A partir d’images d’archives inĂ©dites et de documents ignorĂ©s, grĂące Ă  des interviews conduites avec les plus grands spĂ©cialistes de l’histoire sociale et en s’inscrivant dans le mouvement des Global stories, la sĂ©rie Ni Dieu ni maĂźtre, une histoire de l’anarchisme de TancrĂšde Ramonet rĂ©vĂšle l’incroyable destin d’un mouvement qui continue de susciter le fantasme et de crĂ©er le malentendu.

19h 30 : dĂ©bat en prĂ©sence du rĂ©alisateur TancrĂšde Ramonet‹

21h30 – CONCERT « ACHAB Â»

Enfant des crises politiques , climatiques , mĂ©diatiques et sanitaires , le groupe electro-rock Achab est nĂ© de la rencontre entre des musiciens originaires de nombreuses tendances de la musique pop , rock et Ă©lectro contemporaine , ayant jouĂ© chacun de leur cĂŽtĂ© dans de nombreuses formations , tournĂ© dans toute l’Europe et Ă©crit pour de nombreux artistes.‹Ils choisissent , en rĂ©fĂ©rence au capitaine duroman de Herman Melville , Moby Dick , lenom d’Achab, figure symbolique de la rĂ©volte promĂ©thĂ©enne embarquĂ© sur un bateau-monde qui navigue vers son engloutissement :‹”Ne parlez donc pas de blasphĂ©mer, mon garçon : j’attaquerais le soleil si un jour il s’en prenait Ă  moi.”‹

En2017, ils rĂ©alisent un premier LP, Un Monde formidable, qui mĂȘle la colĂšre festive des BĂ©ruriers noirs, la poĂ©sie dĂ©senchantĂ©e de Bashung et l’humour noir des Rita Mitsouko.‹DistribuĂ© par Modulor , le disque connaĂźt un vĂ©ritable succĂšs d’estime avec plus de 4000 ventes physiques.‹Mais c’est sur internet qu’ils parviennent Ă  toucher un large public grĂące aux milliers de partages de leurs clips. Certaines de leurs chansons comme Black Bloc, Ça c’est Paris, Qui vivra verra ou Encore un jour sans massacre sont devenues la bande son de la jeunesse rebelle francophone d’aujourd’hui.‹Mais si l’univers d’Achab se caractĂ©rise par son engagement et si certains de leurs morceaux ,en abordant des thĂ©matiques politiques,culturelles et sociĂ©tales ( l’école, les mĂ©dias , le terrorisme ), appellent Ă  une rĂ©volte juste et nĂ©cessaire, Achab n’en aborde pas moins des thĂšmes plus universels.‹ ‹

‹Achab redonne ses lettres de noblesse Ă  la chanson française et se fait le porte-voix de toute une gĂ©nĂ©ration qui ,de crise gĂ©nĂ©ralisĂ©e en faillite individuelle , est Ă  la recherche d’alternatives possibles.‹Achab n’est pas seulement un groupe de musique, c’est aussi un collectif interdisciplinaire qui mĂ©lange Vjing, streetart, happening et confĂ©rences.‹Cette caractĂ©ristique a permis Ă  Achab de rĂ©aliser la bande originale du documentaire du film ” Ni Dieu Ni MaĂźtre , une histoire de l’anarchisme ” diffusĂ© sur Arte, de jouer autant sur les zones sauvages de contestation que sur les scĂšnes les plus institutionnalisĂ©es et de proposer des concerts hors norme qui mĂȘlent sons et lumiĂšres, mises en espace de grands textes , chorĂ©graphies contemporaines , projections d’archives , dj set et action painting.‹CondensĂ© de colĂšre, de poĂ©sie et d’humour noir, Achab distille un Ă©lectro-rock festif et lettrĂ© qui entend toucher autant les cƓurs que les cerveaux de tous ceux qui l’écoutent et permettre Ă  chacun de danser et de rire ,de rĂ©flĂ©chir et de pleurer indissolublement.‹ ‚« Il y a chez Achab Ă  la fois une forme d’urgence exprimĂ©e dans un rock Ă©lectro incisif et le dĂ©sir d’imprĂ©gner l’auditeur de mots ciselĂ©s et de textes enflammĂ©s , alternant poĂ©sie et chanson engagĂ©e revisitĂ©e , rappelant la grande Ă©poque de la chanson française dans laquelle le groupe se serai tressourcĂ©.‹ColĂšres et dĂ©nonciations tout en poĂ©sie , promĂšnent leur rythme vĂȘtu de rock dans nos vies ordinaires et tout ce qui y interfĂšre. Les 12 titres de l’album “ Un monde formidable ” mettent le doigt avec une redoutable pertinence , sur le quotidien du monde dont nous sommes Ă  la fois des tĂ©moins et acteurs , et tournent le couteau dans les plaies . D’une chanson Ă  l’autre , nous sommes bousculĂ©s, d’un Ă©nergique coup de pied . Il y a de quoi danser et chanter , mais aussi pour rĂ©flĂ©chir , et s’embraser
 Â»

‹Le Monde Libertaire

Fermeture des portes Ă  MINUIT

PAF pour la soirĂ©e, prix libre et conscient Ă  partir de 5€

LIEU / ADRESSE Ă  venir ici lundi 3 oct.

T’inquiĂštes, tu seras bien installĂ©, au chaud, grande salle , jauge 300 pers, au pied du Tramway T1

Le mieux est de t’INSCRIRE sur LA NEWSLETTER

&

Au plaisir de te voir !




Source: Mars-infos.org