En Inde, le meurtre et la coercition sont utilisés de manière systématique pour démanteler la démocratie laïque. Pourtant ce pays aspirait, autrefois, non seulement à la liberté, à l’égalité et à la fraternité, mais aussi à sortir le monde d’une spirale insensée de violence et de cupidité. Mais la bataille pour la Raison n’est pas perdue, la résistance n’est pas éteinte. Pour chaque rationaliste courageux abattu ou poussé au suicide, beaucoup d’autres prennent la relève. Le film, découpé en huit chapitres, est à la fois une mise en garde et une promesse [1].

Anand Patwardhan, né en 1950, est l’un des plus importants documentaristes indiens. Il aborde les questions contemporaines, au cœur de la vie sociale et politique de son pays, notamment la montée du nationalisme nucléaire, le rôle des dirigeants politiques et religieux dans le renforcement du communautarisme, l’oppression des castes les plus pauvres. La plupart de ses films ont été confrontés à la censure d’État ainsi qu’à la colère des fondamentalistes religieux. Son œuvre a été primée à travers le monde à de nombreuses reprises.

Projection et discussion en présence du réalisateur et de la sociologue Odile Henry. Le 18 novembre 2019 de 16h à 21h. Auditorium, site Clouet, 5 rue François Clouet, 37000 Tours. Gratuit. Cliquer ici pour réserver.


Article publié le 07 Nov 2019 sur Larotative.info