Le 8 mai 1945, jour de célébration de la victoire contre l’Allemagne nazie en France est, en Algérie, un jour de deuil. Pour avoir revendiqué l’indépendance de leur pays, les populations algériennes ont subi pendant plusieurs jours un affreux massacre dans la région de Sétif, Guelma et Kherrata. Envoyée pour mater l’insurrection, l’armée aux côtés de la police et des milices coloniales assassine plusieurs dizaines de milliers d’Algériennes et d’Algériens. Celles et ceux qui n’ont pas été tués ont pour certains été condamnés à de longues peines de prison et n’ont été libérés qu’à l’indépendance. Quelle mémoire pour ces événements tragiques ? Alors que les gouvernements français et algériens sont légitimement contestés et que la colonisation française en Algérie laisse encore de nombreuses séquelles, comment œuvrer pour que de telles horreurs ne se reproduisent plus jamais ? Nous en discuterons au cours de la projection du documentaire L’Autre 8 mai 1945 – Aux origines de la guerre d’Algérie réalisé par Yasmina Adi. Rendez-vous donc pour cela à 16h30 à la librairie du Monde Libertaire le samedi 18 mai.


Article publié le 13 Mai 2019 sur Paris-luttes.info