Septembre 15, 2021
Par CRIC Grenoble
199 visites





Marseille, une Ville d’Europe comme bien d’autres.

La Plaine, un quartier bouillonnant, une grande place, un marché historique et populaire.

Une bataille tumultueuse entre d’un cĂŽtĂ© les services d’urbanisme de la mairie, dĂ©terminĂ©s Ă  mener un important programme de ”requalification” du quartier. De l’autre, une partie des habitant·e·s, qui refusent cette opĂ©ration de gentrification, et rĂ©clament d’ĂȘtre associé·e·s aux dĂ©cisions. Cette histoire Ă©pique dure 3 ans et se termine brutalement par l’invraisemblable construction d’un mur en bĂ©ton de 2m50 de haut tout autour de la place.

La tĂ©lĂ©vision du quartier, empreinte des rĂ©cits de soulĂšvements passĂ©s, outil de contre-propagande tout au long de cette bataille, refuse de s’arrĂȘter au constat d’une dĂ©faite et s’interroge. Le cinĂ©ma peut-il raconter ce qu’on est sĂ»r·e·s d’avoir vĂ©cu et qui n’apparait pas dans le rĂ©cit des vainqueurs ? Comment faire germer pour demain des imaginaires politiques enthousiastes sur lesquels les autres s’appuieront ? Convoquant les Communes Libres de 1871, leur rage joyeuse et enflammĂ©e, une Ă©criture singuliĂšre s’empare alors de la fiction. Pour faire de ce combat collectif une aventure humaine victorieuse, une autre façon de fabriquer la ville et le monde s’entrevoient.




Source: Cric-grenoble.info