Jeudi 31 mars 2016, à 19 heures, à Terra Nova (18 rue Gambetta, Toulouse), en partenariat avec l’Union Antifasciste Toulousaine, projection de courts-métrages autour du thème de la vidéosurveillance, de ses dangers et des résistances.

La vidéosurveillance a toujours été imposée par l’État. Cependant, ces dix dernières années, l’acceptation du processus en a fait un argument électoral, l’accélérant de manière alarmante.

Sous couvert de sécurité, l’État légitime l’installation de toujours plus de caméras, au détriment de nos libertés et de nos vies privées. Dans les bâtiments publics, dans les commerces, dans les transports en commun, dans la rue… Les caméras sont partout, enregistrant tous nos faits et gestes. Comment préserver nos libertés dans un monde de plus en plus surveillé ?