Février 16, 2017
Par Zone À Défendre
301 visites


Le Canon ad hoc est un nouveau collectif qui vient de voir le jour à
Rezé (44). Il s’inscrit dans le cadre de l’éducation populaire et se propose
de promouvoir le cinéma documentaire, de s’en saisir pour enrichir des
débats politiques et sociaux. Les projections-débats auront lieu au *Canon
à Pat, au 51 rue Alsace Lorraine, quartier Pont Rousseau à Rezé. *
*Contact : **[email protected]om*

Radio Lorraine Cœur d’Acier-La parole libérée sera le premier film à y
être diffusé le jeudi 9 mars à 20h30. Réalisé en 2009 par Isabelle
CADIERE, ce documentaire nous retrace l'”épopée” d’une radio pirate fondée
en mars 1979 à Longwy par la CGT, en lien avec les luttes des salariés de
la sidérurgie, alors en pleine “restructuration” pour ne pas dire
liquidation… Cette radio animée par des professionnels s’est toutefois
singularisée par son esprit d’ouverture, puisqu’au-delà des syndicats, elle
donna aussi la parole à tous ceux (extrême-droite mise à part) qui
souhaitaient intervenir : ouvriers, militants, femmes au foyer…
Elle ne fut plus « la voix de la CGT » mais la voix des classes populaires,
car les« sans-voix » osent prendre la parole et se dévoiler, parlant sans
tabou de leurs conditions de vie et de travail, de sexisme, de sexualité,
de culture, de racisme…
Au sein de l’appareil confédéral CGT, certains jugent que Lorraine Coeur
d’acier va trop loin, qu’elle devrait se contenter d’être la voix du
syndicat au lieu d’être un espace de libre parole, « incontrôlable » par
nature. À l’été 1980, le sort en est jeté : la CGT lui coupe les vivres,
condamnant Lorraine Coeur-d’acier à cesser d’émettre…
A l’issue de la diffusion, un débat sera organisé autour de la relation des
médias avec les classes populaires. Entrée libre et gratuite.”




Source: