Septembre 26, 2019
Par Paris Luttes
285 visites


En effet, en Février 2019 l’armée française est intervenue à la demande du président tchadien pour bombarder des opposants de l’UFR (Union des Forces de la Résistance) qui se déplaçaient en direction de la capitale. Les multiples frappes des Mirages 2000 français ont fait plusieurs centaines de morts.

Pour rappel, le dispositif Barkhane est la plus grande opération extérieure française, il compte actuellement 4,500 soldats français dans le Sahel. La mission Barkhane est la lutte contre les groupes terroristes armés, et non la répression des opposants au régime de Déby.

L’occupation de l’ambassade est la deuxième action symbolique menée par le collectif tchadien, qui a d’abord organisé une manifestation le 7 Mars 2019 devant l’Assemblée Nationale.

L’État tchadien a déposé une plainte contre le collectif, et s’est constitué partie civile.

Un rassemblement aura lieu pendant le procès sur le parvis du tribunal de grande instance dès13h, pour protester contre l’ingérence de l’armée française et contre le régime d’Idriss Déby.

Le procès aura lieu le 27 Septembre à 13h au TGI de Paris

Rassemblement devant le TGI de Paris métro porte de Clichy

Vendredi 27 septembre à partir de 13h




Source: Paris-luttes.info