Février 9, 2021
Par Le Numéro Zéro
375 visites


Hamdi est incarcéré à la maison d’arrêt de la Talaudière depuis cet été.

Il a de graves problèmes de santé, une tumeur et un cancer. Ce sont des pathologies invalidantes, qui nécessitent des soins importants et spécifiques.

Son médecin traitant lui a fait un certificat médical qui atteste que son état de santé est incompatible avec la détention.

Depuis quelque temps, le médecin qui est responsable de son suivi médical à la Talaudière a arrêté de lui prodiguer les soins nécessaires.

Il ne peut plus se rendre aux rendez-vous médicaux spécifiques à l’extérieur qui lui sont indispensables.

Récemment, ce même médecin s’est opposé à ce qu’un expert médical puisse faire un examen et bilan de santé pourtant demandé par Hamdi et son avocate.

Il a fait plusieurs fois des malaises en cellule, et le médecin a refusé de faire intervenir les secours.

Il a besoin d’être alimenté par sonde, ce qui n’est pas fait en détention.

Il est actuellement en danger de mort.

Selon la loi, les détenus ont droit aux mêmes soins en prison qu’à l’extérieur.

Ni l’administration pénitentiaire, ni le corps médical prétendument indépendant, n’ont droit de vie ou de mort sur les détenus.

La maltraitance et la mise en danger qu’ils se permettent d’exercer sur Hamdi, peut également se retourner contre n’importe quel détenu ayant besoin de soins en prison.

Ses proches sont très inquiets pour lui, et appellent à un rassemblement jeudi 11 à 10h devant le tribunal de Saint Étienne, et vendredi 12 à 10h devant la maison d’arrêt de la Talaudière.

Les détenus doivent avoir accès à de vrais soins en détention, ceux dont l’état de santé n’est pas compatible avec l’incarcération doivent bénéficier des mesures exceptionnelles prévues par la loi.

Plus d’infos sur la page FB infos prison sur Saint Étienne




Source: Lenumerozero.info