« Chaque fois que j’entends le mot ‘‘terrorisme’’, je pose une autre question : qui a implanté le terrorisme dans notre région ? Des gens sont venus et ont pris notre pays, nous ont obligé·es à partir, nous ont contraint·es à vivre dans des camps. Je pense que le terrorisme, c’est ça. Utiliser des moyens pour y résister et mettre fin à ses conséquences, c’est ce qu’on appelle une lutte. »

Depuis près d’un siècle, les femmes palestiniennes combattent le colonialisme, l’impérialisme et toutes formes d’oppression. Pour cela, des milliers d’entre elles ont été arrêtées et emprisonnées par l’armée israélienne. Dans cet essai, Nahla Abdo donne la parole à d’anciennes détenues politiques et livre une analyse pointue du contexte de l’occupation, de la colonisation et de l’incarcération. À rebours de la perception des résistantes palestiniennes comme des terroristes, la chercheuse propose une approche résolument féministe en donnant voix à des femmes fédérées par une culture révolutionnaire commune et dont le combat ne s’arrête pas aux portes des prisons. Nahla Abdo rappelle ainsi l’engagement des femmes pour l’indépendance et leur place centrale dans la lutte, l’histoire et les révolutions palestiniennes.



Article publié le 15 Oct 2019 sur Iaata.info