Décembre 9, 2020
Par Attaque
330 visites


reçu par mail / mardi 8 décembre 2020

Le 7 décembre 2020, la compagnonne Mónica Caballero, accusée d’attaques explosives contre le quartier des riches, pendant la révolte, avec deux autres prisonnières, a commencé une grève de la faim, dans la section « politique » de la prison de San Miguel, pour exiger le rétablissement immédiat des parloirs.

Cette grève s’ajoute à celle en cours depuis le 30 novembre dans la Prison de haute sécurité, à laquelle participe le compagnon Marcelo Villarroel.

Pour le rétablissement immédiat des parloirs. !




Source: Attaque.noblogs.org