Décembre 11, 2020
Par Attaque
285 visites


reçu par mail / vendredi 11 décembre 2020

Lundi 7 décembre 2020, Monica Caballero et deux autres prisonnières de la section pour détenues « réfractaires » de la prison de San Miguel ont commencée une grève de la faim pour exiger le rétablissement immédiat des parloirs.

Cette mobilisation à la taule de San Miguel voulait également à soutenir la grève de la faim entamée dans la Prison de haute sécurité, qui vise elle aussi à obtenir le rétablissement des parloirs.

Le 10 décembre 2020, les compagnonnes ont décidé de mettre fin à leur grève de la faim, après une ordonnance du tribunal qui intime à l’administration pénitentiaire de dire à quelle étape de la quarantaine les parloirs seront à nouveau acceptés.

Étant donné l’ampleur des grèves et des mobilisations pour le rétablissement des parloirs, les prisonnières ne devraient pas être punies par les matons.

Nous pourrons à nouveau embrasser nos compas en prison !




Source: Attaque.noblogs.org