Juillet 21, 2016
Par Paris Luttes
40 visites


Manifestons notre solidarité et notre soutien à christine Qui résiste en prison contre l’arbitraire et pour la liberté Rdv le 27 juillet à 13h Au tribunal de roanne (place Georges Clémenceau)

Une fois encore Christine actuellement détenue à la prison de Roanne, passe en procès pour répondre d’incidents survenus en avril-mai-juin 2016 et pour lesquels lui ont été signifiés 9 chefs d’inculpations de violences et rébellions sur des matons de Roanne ainsi qu’un refus de signalétique ( empreintes digitales et photos).

A Roanne comme dans les 14 taules qu’elle a « fréquentées » depuis novembre 2012, les « chiens de garde » de l’AP (administration pénitentiaire), tous niveaux confondus, poursuivent leur acharnement pour la pousser à bout. Par de multiples provocations, ils tentent de la réduire au silence et à la soumission :

Interdite de promenade, suppression d’activités, refus de répondre à ses requêtes justifiées, humiliations (fouilles à nu), brutalité (menottes), QI (quartier d’isolement), mitard…

Christine, la bergère rebelle n’est pas un mouton qui se laisse dresser, mater et tondre sans se révolter !

En effet, à l’intérieur de la prison elle poursuit les combats menés auparavant hors les murs et entend dénoncer la machine à broyer l’humain qu’est en réalité la prison.

Christine refuse de se taire, de se plier à l’arbitraire et au non respect des droits des prisonniers, des droits humains dont l’enfermement carcéral est l’illustration.

Le cas de Christine n’est pas isolé, d’autres détenues entrent en résistance et subissent le même sort.

Sans notre soutien, les prisonnier.e.s et leur combat face à l’AP sont écrasés dans le silence !

Face aux institutions, en taule comme à l’extérieur, ne pas se laisser piétiner et tabasser est systématiquement synonyme :

d’outrages, violences, rébellions.

[…]

Lire la suite ici

Lire les dernières lettres de Christine ici




Source: