Dans une feuille de route revendicative des organisations de l’union départementale (UD) CGT 31, la commission exécutive (CE) UD CGT 31 se prononce « pour un appel du congrès [de la CGT, réuni cette semaine à Marseille] au blocage de la production par la grève reconductible et l’occupation du lieu de travail, sous toutes les formes possibles à débattre et décider avec les salariés, jusqu’au retrait mais également, pour gagner sur les revendications ». Extraits.

Une fois n’est pas coutume, IAATA publie aujourd’hui un document interne de la CGT qui vient de l’Union Départementale de la Haute-Garonne. Ce texte montre qu’au sein de l’organisation syndicale les avis divergent sur les stratégies de lutte à mettre en place dans le cadre du mouvement contre la loi travail. Ici, l’union départementale semble vouloir pousser vers la grève reconductible et cherche à gagner plus que le simple retrait du projet de loi, sur les 32 heures par exemple. Nous n’oublions pas non plus les nombreuses critiques qui peuvent être portées vis-à-vis de la CGT et de sa section 31 : on peut en retrouver quelques-unes tout en bas de l’article.

Commission exécutive UD CGT 31 du 8 avril 2016. Feuille de route revendicative des organisations de l’UD CGT 31 Adopté pour Avril/Mai 2016

Le présent document est issu de la CE de l’UD du 8 avril 2016 . Il s’appuie sur le bilan tiré des actions et initiatives contre le projet de loi « anti-travail » depuis le 9 Mars 2016. Il est également issu de la réunion des composantes du comité général de l’UD tenue le 5 avril à la Bourse du Travail. […]

Construire la suite du 31 Mars 2016 pour gagner

La réunion des organisations CGT du 5 avril à la bourse du travail, confirme l’importance de la journée de grève et de manifestations du 31 Mars. Les fédérations et syndicats CGT en avaient fait une priorité avec comme étapes dans la construction de sa réussite, les 17 et 24 mars, ainsi que la tenue des réunions de CE et d’AG de syndiqués et/ou de salariés.

Le besoin de temps forts interprofessionnels comme éléments de la mobilisation : la perspective de dates avec un calendrier suffisamment long est demandée. En effet, même si les manifestations de rue ne peuvent pas être la solution unique, leur utilité pour l’expression du rapport de force et l’impulsion, notamment dans les secteurs de faible implantation CGT est confirmée par les organisations de l’UD CGT 31. […]

Si l’objectif immédiat est le retrait du projet de loi, cela ne peut être une fin en soi syndicale pour la CGT : l’objectif est bien la victoire sur les 32 heures, le SMIC, les salaires, l’emploi, les services publics, les retraites, la sécurité sociale, le code du travail, les statuts etc….La seule et unique bonne solution c’est la lutte syndicale sur le lieu de travail avec une CGT visible et à l’offensive. C’est à partir de là que la mobilisation interprofessionnelle prend racine et se développe.

La force de la CGT est d’être une confédération, une force à utiliser pleinement.

[…] L’arrêt de la production, la grève, sa reconduction et l’occupation du lieu de travail, sortons du tabou et de l’auto censure. Loin de la CE de l’UD l’idée de ne pas entendre les réalités du terrain telles qu’exprimées par les syndicats. Oui, la difficulté est réelle pour les militantes et les militants sur le terrain. Un grand nombre de raisons sont connues et alimentent les congrès et réunions d’instances depuis de nombreuses années.

Mais une autre réalité de 2016, vient percuter cette dernière, c’est le mécontentement et le ras le bol général, au point de parler clairement de souffrance réelle et sous toutes ses formes, que ce soit dans le travail et hors travail. Dans un tel contexte, l’accumulation de richesses et les excès du libéralisme débridé ont de plus en plus de mal à continuer de paraître acceptables aux yeux du plus grand nombre.

La révolte est là, elle est sourde mais cherche la voie pour s’exprimer. A la CGT de savoir convaincre que c’est la lutte revendicative et la syndicalisation qui sont la solution victorieuse et non le vote FN ou l’abstention. […]

Ce que l’on attend des instances de la CGT

Pour la confédération et les fédérations : les demandes et débats du 5 avril et de la CE de l’UD expriment très clairement le besoin d’un discours et d’une impulsion forte à tous les niveaux sur les questions :

  • du maintien de l’affirmation du rejet du projet de loi
  • de la nécessité de populariser et de porter partout les revendications de la CGT sur le code du travail qu’il nous faut et plus largement sur toutes les autres revendications
  • de la nécessité d’un appel à l’ancrage dans les syndicats et sur la durée
  • de la nécessité d’un appel à investir fortement les organisations territoriales et notamment les Uds et ULs
  • de l’affirmation de l’arrêt de la production, de la grève et de sa reconduction, ainsi que de l’occupation du lieu de travail comme principal moyen de lutte pour attaquer frontalement le patronat sur son terrain .

    Pour l’UD et les Uls : elles doivent continuer de relayer les appels aux temps forts nationaux ainsi qu’à la grève.

    La question d’initiatives départementales qui rendent le mouvement et la CGT visibles comme force au service des salariés (diffusions, filtrages de circulation, levées de péages etc….) est un sujet de débat dans les organisations. La question de l’utilité et des bénéfices pour aider à la mobilisation se pose. Rien ne s’oppose et la CE de l’UD confirme sa volonté de poursuivre toutes les initiatives possibles, dans des conditions réalistes avec le maximum de forces militantes présentes.

    Pour le 51ème congrès de la CGT : la CE de l’UD CGT 31 considère que le congrès confédéral doit réserver un temps au débat sur la poursuite du mouvement social actuel par son élargissement, au moyen de son ancrage sur le lieu de travail.

    Dans cet objectif, la CE de l’UD CGT 31 se prononce également pour un appel du congrès au blocage de la production par la grève reconductible et l’occupation du lieu de travail, sous toutes les formes possibles à débattre et décider avec les salariés, jusqu’au retrait mais également, pour gagner sur les revendications.

Toulouse le 8 avril 2016

Feuille de route revendicative des organisations de l’UD CGT 31 - 153.2 ko
Feuille de route revendicative des organisations de l’UD CGT 31

D’autres articles publiés sur IAATA traitant du mouvement contre la loi travail et de la CGT (ou des directions syndicales)

[Paris] Que nous préparent les directions syndicales ?

24 mars

Pourquoi je veux détruire la CGT

6 avril

Lettre à un.e ami.e syndicaliste

1er avril

Le flicage en manif à Toulouse, une co-production Service d’ordre/Police

14 avril

Action contre la CGT ; tous les flics ne sont pas bleus

13 avril




Source: