PRISE DE PAROLES SOLIDAIRES DU 10 DÉCEMBRE À CLERMONT-FERRAND

La journée de grève nationale interprofessionnelle du 5 décembre a été sans précédent depuis plusieurs années, de par son ampleur, le nombre de grévistes, de manifestant-es et de secteurs professionnels mobilisés. Dans toutes les villes les manifestations étaient impressionnantes et déterminées. Les directions nationales qui ont refusé l’unité d’action ont été démenties par l’ensemble des salarié-e-s.

À Clermont-Fd nous étions près de 30 000 !

Cela témoigne du travail unitaire mais aussi de la compréhension de la population face au hold-up que constituerait la retraite à point.Ce gouvernement ne peut plus ignorer le big bang social qui est en route et qui marque le refus total de cette contre-réforme des retraites.

Réunies le 6 décembre au matin, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, et UNEF ont appelé à renforcer et élargir encore la mobilisation par la grève et la reconduction.

Ce mardi 10 décembre est encore une journée massive de grève et de manifestation. Cela engage les organisations syndicales à appeler immédiatement pour la suite de la semaine.

Dès l’intersyndicale du 6 décembre Solidaires avait proposé d’appeler au mardi 10 et du jeudi 12 afin d’ancrer la grève reconductible dans la durée et permettre à tous-tes les salarié-es de s’y inscrire.

L’enjeu aujourd’hui c’est celui-là et les mots du 1er ministre demain n’y changeront rien !

Par la grève faisons-les céder !

Exigeons le retrait du texte Macron-Delevoye !

Revendiquons le retour à la retraite à 60 ans

après 37 annuités et demi de cotisation

avec 75 % de nos meilleurs salaires !


De l’argent il y en a, la seule question est la répartition des richesses !

Mettons chacune et chacun toutes nos forces

dans cette bataille décisive pour toutes et tous !

Documents à télécharger

Article publié le 11 décembre 2019


Article publié le 11 Déc 2019 sur Solidaires.org