Mai 9, 2022
Par Squat.net
229 visites

Nous, le peuple Ka’apor, avons réalisé notre 3ème Rencontre de Gouvernance et d’Autodéfense dans la ville de Presidente Médici (MA, Brésil), les 28, 29, 30 avril et le 1er mai 2022. Rencontres qui servent à revoir et organiser notre Plan d’Autodéfense et de protection collective; l’organisation et le renforcement de notre lutte pour préserver notre territoire et la nature. Tous et toutes participent et décident de ce que nous faisons.

Nombreuses ont été les attaques contre nos frères et sœurs. Ces derniers jours nous avons vu des attaques contre les Yanomami, Xipaya et d’autres peuples mais aussi des agressions envers les quilombolas, paysan.nes et travailleur.euses urbain.es.

Le territoire Ka’apor Alto Turiaçu souffre de l’invasion d’exploitants forestiers et de la convoitise des entreprises d’exploitation minière qui sont déjà installées dans les villes proches du territoire. Il y a déjà de l’extraction d’or dans plusieurs régions aux alentours de notre territoire. On sait aussi que ces entreprises essayent de recruter des leaders pour qu’ils acceptent l’extraction minière.

Après notre 2ème Rencontre de Gouvernance et d’Autodéfense, en janvier de cette année, un leader et un compagnon ont été encerclés par des exploitants miniers et leurs sbires, mais ont réussi à se protéger.
Plus nombreuses seront leurs attaques, plus forte sera notre résistance.

Les attaques reçoivent le soutien du gouvernement de l’État du Maranhão, qui ne fait rien contre, et la participation directe du gouvernement Bolsonaro et des maires qui le soutiennent, beaucoup sont impliqués dans des histoires de corruption, comme ça a été le cas avec le maire de Centro Novo du Maranhão, dans le scandale avec l’ex-ministre de l’éducation et le député fédéral Josimar du Maranhãozinho, qui a renoncé à son mandat après avoir été impliqué dans d’autres histoires.

Le projet de loi qui autorise l’exploitation minière dans les territoires amérindiens est plus qu’une attaque, et profite seulement aux entreprises d’exploitation minière.

Puisque cela ne semble pas leur suffire, nos leaders et leurs compagnons sont constamment criminalisés avec de fausses accusations. Ils veulent nous empêcher de défendre nos propres maisons, notre territoire.

Les zones de protection que nous avons créées sont une forme de défense de notre territoire. Elles sont de nouvelles communautés créées sur les routes que les exploitants miniers, les chasseurs et les chercheurs d’or envahissent. Ce sont des manières pacifiques de bloquer l’invasion. Grâce à elles, la forêt se régénère et les animaux reviennent.

Nous prenons soin de la forêt et elle prend soin de nous. C’est notre cycle de la vie et c’est de cette manière que nous construisons nos accords de coexistence et notre bien-vivre.

Malheureusement, des leaders de plusieurs peuples amérindiens permettent l’entrée des entreprises d’exploitation minière et de l’agrobusiness dans nos territoires. Ils pensent qu’ils vont gagner de l’argent. C’est une illusion parce que l’exploitation minière et l’agrobusiness détruisent la nature, la forêt, les fleuves et leurs peuples.

À la fin, il ne reste que la misère et la mort.

Ont participé de la 3ème rencontre: le peuple Shuar d’Équateur, les Nasa de Colombie, le peuple Timbira d’ici, du Maranhão, et d’autres leaders. Nous avons également reçu l’aide de la Communauté La Salle, SMDDH, CSP Conlutas-PA, Andes-SN, Adunb, Aduff, SindpetroAmazônia et Sinduepa. D’autres nous ont soutenu dans d’autres moments. Tou.tes sont nos allié.es.

À la fin de notre rencontre, qui a compté sur la présence de représentants de toutes les communautés guidées par les Tuxa Ta Pame, nous renforçons le besoin d’être encore plus unis contre l’exploitation minière, l’agrobusiness et les gouvernements autoritaires. Nous invitons nos frères et sœurs amérindien.nes du Brésil et des autres pays à se joindre à notre lutte. Ensemble, nous sommes encore plus fort.es!
L’union est notre force.

– NON À L’EXPLOITATION MINIÈRE. SI IL Y A DES MINES, IL Y AURA LA GUERRE
– DEHORS LES ENTREPRISES MINIÈRES DU CENTRE NOVO DU MARANHÃO
– DÉFENSE DE LA NATURE ET DE SES PEUPLES
– EN DÉFENSE DE NOS TERRITOIRES ET DE L’AUTODÉTERMINATION DES PEUPLES AMÉRINDIENS.
– SOUTIEN AU MAINTIEN DES ZONES DE PROTECTION
– NON À LA CRIMINALISATION DES PEUPLES AMÉRINDIENS, DE LEURS LEADERS ET COMPAGNONS
– DEHORS BOLSONARO ET SES ALLIÉS

Presidente Médici-MA, 1er mai 2022
PYRÃ TÃ HA JOHU KATU!
TUXA TA PAME

[Traduction d’un article publié en portugais le 4 mai 2022 sur Teia dos povos.]




Source: Fr.squat.net