Septembre 26, 2021
Par Expansive
287 visites


Minneapolis, mai 2020.

George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, meurt étouffé par la police. Une vague de contestations, inédite depuis les années 1960, s’empare du pays. Manifestations, mobilisations sur les réseaux sociaux, pillages : la singularité de ce mouvement tient autant à son ampleur qu’à la radicalité de ses propositions.

Il ne s’agit plus de dénoncer les dérives de l’institution policière, mais de questionner son existence même.

Defund and Abolish the police, démanteler la police et ses financements, sont des mots d’ordre qui, vus de France, peuvent sembler bien abstraits.

Ils s’inscrivent pourtant dans l’histoire de la lutte des Noir·es contre l’esclavage et l’incarcération de masse. Ils s’incarnent aussi dans des expériences de justice transformatrice, de solidarité communautaire, d’autodéfense et de soin féministes. Plus largement, l’abolition du système pénal (police, justice, prison) ne se comprend que dans une perspective de bouleversement total des structures sociales et leur réagencement sur la base de communautés fortes.

En traduisant plusieurs textes écrits aux États-Unis ces dix dernières années, Le recueil publié par le collectif Matsuda (https://abolirlapolice.org/) souhaite autant documenter que transmettre ce nouvel abolitionnisme : vivre sans police.

Parce que nous pensons que les débats et pratiques autour de l’abolition du système pénal sont trop peu connus en France et en Europe, parce que nous voulons participer à leur réappropriation, parce que nous voulons apprendre à vivre sans police, nous avons lancé le 11 septembre dernier un cycle de réflexion sur l’abolition du système pénal en invitant Gwenola Ricordeau pour présenter son livre “Crime et peines : penser l’abolitionnisme pénal”. Dans la continuité de ce cycle, nous vous proposons cette fois ci de venir rencontrer le collectif Matsuda qui vient tout juste de publier le livre “Abolir la police : échos des Etats-Unis” (https://achat-livre-abolir.vercel.app/) afin de discuter avec elleux de l’héritage et de l’histoire des luttes abolitionnistes aux Etats-Unis ainsi que des expériences concrètes imaginées hors du système pénal.

Cette rencontre se déroulera le jeudi 7 octobre 2021, à l’université de Rennes 2, sur le campus de Villejean dans l’amphi L1 (amphi Angela Davis) entre 18h et 20h45.

Cet évènement fait également écho au cycle de rencontres “QUI TERRORISE QUI ? – 20 jours de contre les violences d’État par le collectif de soutien aux inculpés du 8 décembre, le CRAC (Collectif Rennais Anti Carcéral), la CNT et le NPA. Pour plus d’informations, voir le programme complet :

N’hésitez pas à partager cet évènement dans vos réseaux !




Source: Expansive.info