Rencontre-apéro avec les éditions Les Bons caractères (éditeur du mois) // dès 19h à la librairie (23 rue Voltaire Paris 11e – m° Rue des Boulets)…

Les Bons Caractères est une maison d’édition montée en 2004 par « un petit groupe de cinq personnes » sans expérience préalable de l’édition, même si le jeu de mots du nom de la structure révèle que « deux d’entre nous étaient et sont toujours dans le métier de l’imprimerie ». Leur ambition était alors et est toujours de contribuer « à la défense des idées progressistes, laïques, sociales, antiracistes et anti-xénophobes » en rééditant des titres introuvables, « aussi bien des romans, des témoignages, des livres « classiques » marxistes ou trotskystes, puisqu’on était tous issus de cette mouvance ». Parmi ces titres, Histoire de la sociale-démocratie allemande de 1863 à 1891 de Franz Mehring, Hongrie 1956 de Georges Kaldy, Les damnés de la terre d’Henri Poulaille, mais aussi des textes de Trotsky, Rosmer, Kautsky, aux côtés de témoignages de luttes actuels tels que celle des “soufflés” d’AZF. D’emblée, le rythme était trouvé : le « choix de départ a été de viser le moyen terme, de privilégier des ouvrages de fond, de ne pas trop essayer de coller à l’actualité, de ne pas s’embarquer dans des projets coûteux. De durer ». Jouer la carte du fond et de l’endurance dans un monde où il faut être présent partout au même temps pour coller au spectacle et ne s’exprimer qu’avec ses codes (Twitter et ses 140 signes…), voilà qui ne manque pas de panache !