Avril 18, 2022
Par Mille Babords
169 visites

L’ouvrage propose un débat sur le travail et son avenir hors des clichés et des fausses prophéties : fin du travail, travail comme souffrance, résignation et tina (there is no alternative). Une façon de raviver les espoirs de libération.

Le travail demeure central dans la vie des individus et des sociétés. Il est une expérience humaine où s’affrontent et se produisent de multiples dynamiques contradictoires et conflictuelles : autonomie et domination, subjectivation et assujettissement, appropriation et aliénation, réalisation et perte de soi.

Au-delà de la promesse de liberté individuelle et collective, récupérée par l’idéologie néolibérale, et de la critique du travail vu comme expérience pathogène, cet ouvrage explore les articulations aujourd’hui dominantes entre travail et liberté. En croisant ancrage théorique et historique et analyse de situations précises, il examine en quoi les formes actuelles du travail autorisent ou au contraire empêchent l’autonomie et la puissance d’agir, produisent de l’émancipation ou de la servitude volontaire. Existe-t-il des alternatives possibles, voire des utopies concrètes qui bousculent les rapports de domination et de dépendance ?

A l’initiative du collectif international et interdisciplinaire ArTLib, des spécialistes réputés sont invités à participer à ce débat sur le travail et son avenir dans l’objectif de raviver les espoirs de libération que cette activité peut encore alimenter au XXIe siècle.




Source: Millebabords.org