Septembre 22, 2022
Par Rebellyon
201 visites

Nous avons le plaisir de vous convier mardi prochain, le 27 Septembre, à 19h30 à l’Atelier des Canulars au 91 de la rue Montesquieu dans à Lyon 7e pour une présentation par son auteur, Fabien Lebrun, du livre On achève bien les enfants qui traite de la question de ce que fait une société qui a tout misé sur le numérique aux enfants du monde entier.

Nous avons le plaisir de vous convier mardi prochain, le 27 Septembre, à 19h30 à l’Atelier des Canulars au 91 de la rue Montesquieu à Lyon 7e pour une présentation par son auteur, Fabien Lebrun, du livre On achève bien les enfants qui traite de la question de ce que fait une société qui a tout misé sur le numérique aux enfants du monde entier.

“L’auteur présente une critique inédite des écrans de façon systémique et transdisciplinaire, de leur consommation à leur production par les enfants eux-mêmes notamment en Afrique.

Maintenant que certains dangers des écrans pour les enfants sont connus, d’autres restent encore à exposer. Aussi, est-il nécessaire d’élargir la critique de la consommation à une critique de la production pour saisir la destruction totale et inouïe des enfants par les écrans. Des enfants surexposés des pays riches aux enfants exploités et massacrés du reste du monde (spécialement au Congo), le désastre environnemental et humain est effarant, dont les GAFA et consorts ont une lourde responsabilité. Il est urgent de refuser collectivement les écrans du capitalisme afin de préserver l’enfance et les enfants.” (l’éditeur,Le bord de l’eau). 

 

Des enfants gavés d’écrans à ceux qui travaillent dans les mines, dans les usines ou dans les décharges, les conséquences de la société numérique sur les enfants ne peut plus être déniée. Sous-titré Écran et barbarie numérique, ce livre, parfois difficile à encaisser, nous pose une question primordiale, celle que Jaime Semprun nous posait déjà : 

« Parmi les choses que les gens n’ont pas envie d’entendre, qu’ils ne veulent pas voir alors même qu’elles s’étalent sous leurs yeux, il y a celles-ci : que tous ces perfectionnements techniques, qui leur ont si bien simplifié la vie qu’il n’y reste presque plus rien de vivant, agencent quelque chose qui n’est déjà plus une civilisation ; que la barbarie jaillit comme de source de cette vie simplifiée, mécanisée, sans esprit ; et que parmi tous les résultats terrifiants de cette expérience de déshumanisation à laquelle ils se sont prêtés de si bon gré, le plus terrifiant est encore leur progéniture, parce que c’est celui qui en somme ratifie tous les autres. C’est pourquoi, quand le citoyen-écologiste prétend poser la question la plus dérangeante en demandant : “Quel monde allons-nous laisser à nos enfants ?” il évite de poser cette autre question, réellement inquiétante : “À quels enfants allons-nous laisser le monde ?” » — (L’abîme se repeuple, p..20).

 

Cette date s’inscrit dans une “tournée” organisée par le collectif Écran Total, où seront également présent des membres de l’Appel de Beauchastel contre le numérique à l’école. Fabien Lebrun sera :

- le 26 Septembre à Mâcon, à 20h pour l’inauguration du Local libertaire au 399, Quai Jean Jaurès.

- Le 28 à Saint-Étienne,à 19h à la librairie Lune et l’autre au 19,Rue Pierre Bérard.

- le 29 à Grenoble, à la librairie Antigone au 22, Rue des Violettes.

 

Venez débattre avec Fabien Lebrun et tous ensemble de la société numérique et de la place des enfants au sein de celle-ci.

Les décablés.




Source: Rebellyon.info