Au premier jour de la nouvelle procédure d’admission dans l’enseignement supérieur, un postulant sur deux a reçu une réponse positive. La question reste donc particulièrement sensible. D’autant qu’en 2017, ces 80 % de candidats ayant reçu au moins une proposition dans un cursus avaient été atteints dès la première phase de la procédure APB (Admission post-bac), début juin. Comment le gouvernement va réussir à justifier la réforme ?