Juillet 25, 2019
Par Squat.net
298 visites

Amendes et frais
Vous avez peut-être déjà entendu dire qu’un juge a réduit les honoraires de l’exécuteur testamentaire à « seulement » 900 000 CZK (oui, neuf cent mille, environ 36 000 EUR), ce qui, grâce à votre immense solidarité, semble avoir été perçu en grande partie. Cependant, ce n’est malheureusement pas la fin de la répression et des dépenses. Nous avons encore besoin d’argent pour payer nos avocats parce que nous faisons appel des « honoraires de l’exécuteur testamentaire » devant la Cour constitutionnelle.
Dans le même temps, nous sommes poursuivi-e-s par l’État et la compagnie des chemins de fer pour avoir prétendument utilisé le bâtiment abandonné et squatté à des fins lucratives et pour avoir refusé aux propriétaires son utilisation rentable. Ils nous poursuivent actuellement en justice pour un montant total de 938 000 CZK, mais le montant pourrait finalement atteindre 3 500 000 CZK. Ces poursuites sont, bien sûr, absurdes et nous avons déjà gagné devant un tribunal, mais nous ne sommes pas certains du résultat final. Nous sommes également en train de payer les amendes et les frais juridiques pour les personnes qui ont défendu Klinika sur le toit. Bref, il faut encore de l’argent. S’il reste de l’argent à la fin de toutes ces procédures ou si une partie des sommes déjà payées est restituée, nous les remettrons dans de futurs espaces autonomes. Nous sommes touché-e-s par votre incroyable solidarité et y voyons un signe que vous êtes avec nous.

Qu’est-ce qui se passe avec le bâtiment ?
Le bâtiment de Klinika est vide depuis janvier et le restera pendant un certain temps. La companie des chemins de far n’a toujours pas reçu de permis de construire pour la reconstruction prévue. Selon les documents que nous avons trouvés et que nous pouvons fournir, la reconstruction coûtera 68 millions de CZK et n’atteindra même pas le seuil de rentabilité dans le délai d’investissement habituel (après 30 ans, le projet sera toujours de 35 millions dans le rouge). De plus, il y a toujours des problèmes avec les règlements de zonage qui interdisent la construction d’un immeuble de bureaux sur le site mais exigent une infrastructure publique pour les habitants locaux. Le projet n’a pas fait l’objet d’un examen interne approprié. En fait, le propriétaire (la compagnie des chemins de fer) n’est toujours pas certain de ce qu’il veut faire avec le bâtiment.

Ce que nous faisons et ce que vous pouvez faire
Nous nous occupons maintenant principalement de la répression et des amendes et nous suivons le projet de reconstruction. En même temps, nous travaillons à trouver de nouveaux espaces autonomes parce que chaque ville en a besoin. Nous étudions également les possibilités juridiques. Si vous avez des conseils ou des suggestions, n’hésitez pas à nous contacter. Comme toujours, le mieux que vous puissiez faire est d’organiser, de vous associer à d’autres, de créer de nouveaux espaces autonomes ou de participer à une lutte pour le droit à la ville, comme des luttes contre des développements arrogants, la gentrification ou pour un logement abordable. Si vous êtes intéressé-e par l’un de ces sujets, venez au festival Vzpurná Praha, qui aura lieu au début du mois d’octobre.

Compte en banque: IBAN CZ8220100000002600985228
BIC FIOBCZPPXXX


Klinika
klinika [at] 451 [point] cz
https://squ.at/r/3ll
https://451.cz/klinika/

L’archive des événements à Klinika: https://radar.squat.net/fr/node/4665/archive

Groupes en République Tchèque: https://radar.squat.net/fr/groups/country/CZ
Événements en République Tchèque: https://radar.squat.net/fr/events/country/CZ


[Texte publié en anglais et tchèque le 25 juillet 2019 par Klinika.]




Source: Fr.squat.net