Novembre 21, 2020
Par Archives Autonomie
273 visites


Le monde capitaliste se survit sans rien changer Ă  la division de la sociĂ©tĂ© entre possĂ©dants qui dirigent et dĂ©possĂ©dĂ©s qui exĂ©cutent. À l’Est comme Ă  l’Ouest, les dirigeants de l’économie et de l’Etat s’emploient Ă  transformer le travailleur en automate asservi aux machines, obĂ©issent aux slogans de la propagande officielle.

Depuis sa naissance, la classe ouvriĂšre a luttĂ© pour se libĂ©rer de l’exploitation et pour organiser la sociĂ©tĂ© sur une base collective.

La seule solution Ă  la crise du monde moderne c’est l’organisation de la sociĂ©tĂ© par les travailleurs, le pouvoir des travailleurs exercĂ© par des Conseils Ă©lus et rĂ©vocables, par des organes permettant Ă  toute la population travailleuse de gĂ©rer la vie sociale. La population travailleuse n’est rien d’autre que le producteur collectif de la sociĂ©tĂ© moderne. Elle est donc seule capable d’organiser la production et d’établir une planification rĂ©pondant Ă  ses propres besoins.

Ouvriers, employés, intellectuels, nous combattons pour le socialisme, pour le POUVOIR OUVRIER.

Les organisations qui prétendent représenter la classe ouvriÚre ont abandonné ce combat depuis longtemps.

Les centrales syndicales actuelles ne sont mĂȘmes plus capables de soutenir sĂ©rieusement les revendications ouvriĂšres pour les salaires et les conditions de travail.

Contre les appareils bureaucratiques qui dirigent les syndicats actuels, nous ne prĂ©conisons pas de former de nouveaux syndicats, mais nous agissons pour que les travailleurs dĂ©cident eux-mĂȘmes de leurs propres revendications, organisent et contrĂŽlent Ă  la base leurs propres luttes.

Contre les divisions des salariĂ©s en catĂ©gories, nous proposons de dĂ©fendre des revendications qui les unissent en un seul bloc : des revendications anti-hiĂ©rarchiques.

Contre le nationalisme qui asservit les exploitĂ©s aux exploiteurs de chaque pays, nous proclamons la nĂ©cessitĂ© d’unir les prolĂ©taires de tous les pays en un seul mouvement international.

Nous luttons pour construire une nouvelle organisation rĂ©volutionnaire, une avant-garde des travailleurs manuels et intellectuels dont le seul but sera d’aider l’ensemble de la classe ouvriĂšre Ă  rĂ©aliser son propre pouvoir :

LE POUVOIR DES CONSEILS DES TRAVAILLEURS




Source: Archivesautonomies.org