Avril 24, 2016
Par Indymedia Lille
42 visites


Pourquoi je viens discuter en non mixité en tant que féministe radicale dans le cadre de « nuit debout » ?

Pourquoi je viens discuter en non mixité en tant que féministe radicale dans le cadre de « nuit debout » ?

Réafirmer l’importance de la non mixité choisie…
Ici à Lille, en AG nous nous heurtons à des personnes qui remettent en cause la non mixité choisie, alors que nous la revendiquons comme un outil de lutte pour l’émancipation féministe.
D’autres individu-e-s, toujours à Lille, remettent en cause le féminisme de copines/camarades, parce qu’elles portent le voile.
Dans d’autres villes, ce sont les travailleuses du sexe qui ne sont pas les bien venues, et les personnes trans doivent se battre pour acceder aux commissions féministes.
Les médias qualifient dans leurs pages cette semaine de « communautarisme » le recours à la non mixité choisie.

…sans se laisser envahir par le sujet dans nos discussions
Il y a de très bons textes sur le sujet qui existent à destination des personnes qui ne savent pas ce qu’est la non mixité choisie. Pour moi, elle ne peut être complètement comprise, apréhendée, que si elle est vécue, expérimentée.
Nous ne voulons plus perdre de temps à nous justifier.
Nous discutons dans cette commission de nos points de vues sur ce qu’est le féminisme, nous partageons des outils de luttes, nous mettons en place des actions.
Les détails appartiennent aux personnes présentes en commission.

Pour une convergence des luttes cohérente et émancipatrice
Je viens place de la rep pour que le contexte puisse être assez bienveillant pour que si certain-e-s trouvent le besoin de créer des groupes non mixtes de personnes « minorisées / oppressées », ielles se sentent de le faire librement.
Pour que les individu-e-s survivantes d’oppressions puissent se rendre dans des commissions sans subir de racisme/sexisme/lgbtphobie/islamophobie/validisme.
Pour une réapropriation des temps de parole, des espaces, de ces personnes.
Pour que nos discussions aient un impact aussi puissant et révolutionnaire que les assemblées des femmes kurdes, qui mettent en place, en pleine guerre d’indépendance et contre daesh (qu’elles mennent en première ligne), des mesures d’autogestion et d’émancipation féminines et féministes à l’échelle de quartiers, qui se fédèrent, et qui lient des villes, des régions…

Hé, féministe (ou “simple” curieuse), passes nous voir, vient discuter, que tu sois meuf, trans, intersexe, lesbienne, gouine, pluri, travailleuse du sexe, voilée…
prochain rdv : mardi, jeudi, place de la republique à 18h30.

liens vers des textes sur la non mixité choisie et des pistes de réflexions pour les mecs
http://lmsi.net/La-non-mixite-une-n…
http://lechodessorcieres.net/la-non…
https://www.erudit.org/revue/rf/200…
https://murmures.noblogs.org/post/2…





Source: