Juillet 2, 2016
Par Contretemps
373 visites


La réduction du temps de travail est un axe central pour tout agenda anticapitaliste, à la fois comme revendication immédiate afin d’en finir avec le chômage et dans le cadre d’un projet communiste pour permettre la gestion démocratique, par les travailleurs·ses eux·elles-mêmes, de leurs entreprises et de la société tout entière. De ce point de vue, la proposition formulée récemment par la CGT de réduire la durée légale hebdomadaire du temps de travail à 32 heures, doit être saluée. L’économiste Michel Husson discute ici la question en tentant de définir ce que pourrait être “une bonne RTT”, capable de supprimer le chômage et de réduire les inégalités. 

date: 

02/07/2016 – 13:56

Lire la suite




Source: