Avril 15, 2021
Par Le Numéro Zéro
371 visites


D’un symbole taguĂ© Ă  la mise en place d’un systĂšme autoritaire et xĂ©nophobe, il n’y a qu’une longue continuitĂ© de petits et grands actes que l’on peut contrer. L’antifascisme est l’affaire de toutes et tous.

RĂ©action d’habitant.es de Saint-Julien-Molin-Molette suite Ă  une sĂ©rie de tags de croix gammĂ©es sur les commerces du village samedi 10 avril.

Il Ă©tait une fois une petite croix que l’on surnommait gammĂ©e. C’est une simple croix faites de 4 traits repliĂ©s Ă  l’équerre et reliĂ©s les uns aux autres en un point central, a priori assez facile Ă  reproduire.

Elle est nĂ©e il y a fort longtemps, Ă  peu prĂšs en mĂȘme temps que l’agriculture. A sa naissance elle Ă©tait dessinĂ©e par la main des humains en dĂ©coration. Beaucoup l’ont dessinĂ©e et reproduite tout au long de l’histoire jusqu’à ce qu’elle devienne un symbole fort pour des religions comme l’hindouisme et le bouddhisme. Cette croix avait un sens, dessinĂ©e avec les branches de droite repliĂ©es vers le haut, elle s’appelait Svastika et symbolisait le bien-ĂȘtre.

Et puis un jour, elle a Ă©tĂ© retournĂ©e et dessinĂ©e dans l’autre sens. Elle est devenue le symbole du rĂ©gime nazi, d’une idĂ©ologie totalitaire et raciste, dĂ©fendant l’idĂ©e que « la race aryenne Â» Ă©tait supĂ©rieure aux autres. Adolf Hitler et les nazis ont mis en place un systĂšme d’extermination de tous ceux et toutes celles qu’ils considĂ©raient comme un danger pour « la puretĂ© de cette race Â». Majoritairement juives mais aussi tziganes, handicapĂ©es, homosexuelles, opposantes politiques, ce sont plus de 6 millions de personnes que ce rĂ©gime politique a mĂ©thodiquement pourchassĂ©es et tuĂ©es.

Depuis, ce symbole n’est plus utilisĂ© dans les espaces publics, il y est interdit car considĂ©rĂ© comme faisant l’apologie de crime contre l’humanitĂ©. Ce n’est pas un signe comme un autre, il reprĂ©sente la persĂ©cution et la haine envers des millions de personnes dont le tort Ă©tait d’ĂȘtre diffĂ©rentes de leurs bourreaux.

Cette histoire ressurgit sur les murs et vitrines de Saint Julien Molin Molette trop souvent. La banalisation de l’usage de la croix gammĂ©e est le reflet d’une pĂ©riode oĂč s’installent l’intolĂ©rance et le rejet de l’autre.

Attaque de migrant.es Ă  la frontiĂšre italienne, incendie de mosquĂ©e, loi sur le sĂ©paratisme, rĂ©pression trĂšs forte sur les modes de vie des gens du voyages, tabassage de personnes homosexuelles ou transsexuelles etc. Que ce soit le fait de groupuscules d’extrĂȘme droite, d’organisations identitaires ou de politiques publiques, cibler des boucs Ă©missaires n’a jamais solutionnĂ© les difficultĂ©s du quotidien.

D’un symbole taguĂ© Ă  la mise en place d’un systĂšme autoritaire et xĂ©nophobe, il n’y a qu’une longue continuitĂ© de petits et grands actes que l’on peut contrer. L’antifascisme est l’affaire de toutes et tous.

Nous vivons dans ce village et sommes heureux et heureuses de la prĂ©sence de personnes Ă©trangĂšres, de la diversitĂ© des modes de vie, des orientations politiques, religieuses et sexuelles multiples. Les diffĂ©rences, mĂȘme si elles peuvent ĂȘtre porteuses de conflits, restent une richesse que nous voulons dĂ©fendre et partager.

Des habitant.es de Saint Julien Molin Molette

En complĂ©ment…




Source: Lenumerozero.info