Pas un jour ne se passe sans de nouvelles agressions physiques envers les communautés LGBTI elles ne sont que la partie visible de toute la haine qui se déchaîne envers nos communautés ! Combien d’entre nous subissent ou ont subi des agressions et violences physiques, morales, psychologiques.

Ces violences ne cessent d’augmenter à Toulouse, en France mais aussi dans le monde, attisées notamment par des mouvements réactionnaires comme en France La Manif Pour Tous qui se réunit une nouvelle fois ce dimanche pour cracher sa haine, mais aussi par des politiques de tous bords. Elles s’inscrivent dans un contexte général mondial de montée en puissance des régimes réactionnaires et autoritaires et d’attaques répétées envers les populations minorisées : LGBTI, putes, personnes racisées, migrantEs !

Elles ont des conséquences réelles et dramatiques sur notre quotidien : isolement, dépressions, mal-être, prévalence élevée au suicide, meurtre. De plus nous rappelons que l’épidémie de VIH/sida est entretenue par ces violences et discriminations !

Lutter contre les LGBTI-phobies est un acte politique ! A ce titre nous n’oublions pas la complicité des gouvernements précédents qui, par leurs tergiversations et leurs reculs sur l’égalité des droits ( l’accès à la PMA et les droits des personnes trans et inter), se sont rendus coupables de ce déferlement de haine !

Nous n’oublions pas non plus la responsabilité du gouvernement actuel qui ne cesse de retarder les avancées pour de nouveaux droits pour les personnes LGBTI, prétextant des consultations et recevant même des organisations LGBTI-phobes ! On ne débat pas de nos droits !

Pire, le gouvernement actuel aggrave la situation de bien d’entre nous avec la mise en place de politiques sécuritaires et répressives envers les travailleursEs du sexe les exposant à plus de violences et de contaminations VIH ; avec la mise en place de politiques racistes envers les personnes migrantes, expulsant ainsi nombre de nos frères et soeurs vers des pays où leurs vies sont en danger ; ou encore en détruisant nos droits sociaux et notre système de santé, aggravant ainsi la situation de beaucoup de personnes séropos LGBTI ! Ces dernières semaines il s’est illustré par une proposition de loi indigne sur la filiation et l’ouverture de la PMA, laissant de côté de nombreuses personnes et en particulier les personnes trans. Sur cette question, les médias sont cruellement complices, invitant et parfois même installant les pires LGBTI-phobes sur leurs plateaux, ignorant avec mépris les personnes concernées.

Ce gouvernement actuel, qui instaure un climat aussi délétère, ne peut être considéré que comme un ennemi – et ce, d’autant plus quand son bras armé, la police, expulse, réprime, mutile et assassine tant d’entre nous dans un climat de répression rarement égalé !

La réponse à ces violences ne peut être sécuritaire ! Elle passe par l’organisation des personnes concernées, par l’éducation, par l’arrêt des discriminations d’État, l’arrêt des politiques racistes et d’austérité ! Se mobiliser et lutter contre les LGBTI-phobies c’est se mobiliser sur l’ensemble de ces luttes !

Mais c’est aussi à l’intérieur de nos communautés qu’il faut se battre contre ce poison de la haine que certainEs insinuent : sérophobie, follophobie, racisme, islamophobie, antisémitisme, sexisme, injonctions à la normativité, tout cela n’a sa place ni dans nos communautés ni ailleurs ! Nous devons nous battre contre la récupération de nos luttes pour nos droits à des fins racistes et en finir avec les opérations de pinkwashing !

Ne laissons plus personne porter atteinte à nos libertés, à nos corps, à nos désirs, à nos identités, à nos amours ! Refusons de nous taire ! Restons solidaires ! Ensemble organisons la riposte ! »


Article publié le 20 Oct 2019 sur Iaata.info