Janvier 20, 2021
Par La Rotative (Tours)
245 visites


Depuis plusieurs mois, des dizaines de milliers de salarié.es et d’agent.e.s des secteurs de la santé, du social et du médico-social se mobilisent pour dénoncer le manque de moyens, la dégradation constante de leurs conditions de travail, les fermetures de lits, de places, de services ou d’établissements. Copermo au CHU, plans d’économie à Chinon, fermeture de service et licenciement à l’association Verdier, etc…, la liste des mauvais coups est longue.

Depuis novembre, ils et elles dénoncent également l’injustice de l’inégalité de traitement de la déclinaison salariale dans l’application du Ségur de la Santé. Ils et elles revendiquent 183 euros pour toutes et tous, comme les collègues de l’ADMR ou des SSIAD, à Semblançay par exemple.

Pendant la crise sanitaire qui bouleverse le monde, les personnels de santé et de l’action sociale, tant du public que du privé, ont été et sont professionnels comme toujours ! Présent-es, malgré des conditions de travail les mettant en danger, leurs proches ainsi que les usager-ères, cela par manque de moyens, d’effectifs, de lits, équipements de protection individuels

Le Président lui-même ainsi que son exécutif, leur reconnaissaient le statut de héros. « Les héros sont capables d’exploits et d’un courage extraordinaire. » Mais les personnels ont fait face non par acte héroïque mais par conscience professionnelle. Ce ne sont pas des médailles dont ils et elles ont besoin mais des moyens.

Hôpital/ Hébergement : création de lits dans les hôpitaux, de places supplémentaires pour le handicap, la protection de l’enfance, les migrants… Avec l’annulation définitive des plans d’économie en cours ou à venir dans les établissements, de toutes les fermetures de lits, de services et la réouverture de tous les lits fermés.

Embauche massive dans tous les secteurs du sanitaire, du social et du médico-social 100 000 emplois pour l’hôpital, 200 000 pour les EHPAD, avec la revendication d’un soignant par résident ; 100 000 pour le médico-social et pour les autres secteurs.

Reconnaissance de l’utilité sociale de tous les métiers de notre secteur.

Organisation de travail basée sur le travail réel, avec des effectifs et du matériel permettant une prise en charge digne des usagers.

Salaires : augmentation du point d’indice intégrant la revendication de 300 € net mensuel pout toutes et tous, public comme privé. 183 euros pour toutes et tous, à travail égal/salaire égal.

Pour du sens, des moyens, des embauches, de meilleures conditions de travail et des augmentations de salaires, le 21 janvier 2021, on remet ça ! Dans le cadre de la journée nationale de mobilisation, toutes et tous en grève et manifestation à 15h place Jean Jaurès.




Source: Larotative.info