Décembre 8, 2020
Par Rebellyon
371 visites


« Ecole pour toi, IEF pour moi, instruction pour tous ! ». Venez nombreux nous rejoindre à nouveau pour défendre la liberté d’instruction ! Nous vous donnons rendez-vous à tous le mercredi 9 décembre à 14h devant le rectorat (à l’angle des rues Jaboulay et de Marseille).

Le 2 octobre dernier, Emmanuel Macron annonçait dans le projet de loi contre les séparatismes (rebaptisé depuis « confortant les principes épublicains ») une mesure visant à rendre l’école obligatoire pour tous les enfants de 3 à 16 ans, interdisant donc l’instruction en famille.

Ce projet de loi amalgame l’instruction à domicile aux valeurs anti-républicaines.

Cela nous semble inacceptable.

En France, 50 000 enfants sont instruits en famille, pour de multiples raisons : parce que c’est un droit, parce que l’enfant préfère apprendre à son rythme, parce que l’enfant a subi du harcèlement, parce que la famille voyage ou vit loin d’un établissement scolaire (zone rurale), parce que l’enfant présente une particularité nécessitant une adaptation (dyslexie, précocité, etc.) ou parce qu’il était en difficulté à l’école, parce que l’enfant n’est pas prêt (maternelle), et tant d’autres.

Des milliers de familles se mobilisent dans toute la France pour maintenir ce droit : action auprès du conseil d’état, rencontres avec les élus, flash mob et chansons, articles dans la presse, manifestations…

Forts du succès du premier rassemblement qui a rassemblé 370 personnes le dimanche 29 novembre, nous donnons rendez-vous à tous le

mercredi 9 décembre à 14h (attention, l’horaire initialement prévu a été modifié) devant le rectorat (à l’angle des rues Jaboulay et de Marseille)

Pour un rassemblement statique


Les enfants viendront exprimer eux-mêmes leur souhait de poursuivre leur mode d’instruction.

Tous ensemble nous réaffirmerons :

  • Le rôle premier des parents dans l’éducation de leurs enfants. Les parents doivent pouvoir faire des choix qui correspondent à leur famille, à leurs enfants, à leurs valeurs, à leur contexte de vie.
  • L’importance de la liberté pédagogique et de la liberté d’enseignement, principe fondamental reconnu par la République. Les parents sont donc libres d’assumer eux mêmes l’instruction de leurs enfants ou de la déléguer à l’école de leur choix, qu’elle soit publique, privée sous ou hors contrat.
  • La nécessité du maintien du droit à l’instruction en famille pour tous, non conditionné à l’appréciation d’une administration.

    Ce projet de loi est liberticide et anticonstitutionnel.

    Nous ne nous y soumettrons pas !

    Collectif de familles pratiquant l’IEF (Instruction En Famille)



Source: Rebellyon.info