Octobre 7, 2022
Par CQFD
233 visites

Après le virage délicieusement polisson des guérilleros et guérilleras de CQFD qui leur a mis carrément « le cul par-dessus tête » dans le numéro de juillet-août, le moment est venu de porter un toast capiteux à un fort mal connu agitateur libertaire épicurien, Ernest Armand (1872-1962), dont un des pamphlets phares, L’Initiation individualiste anarchiste (1922), a été réédité de conserve par les éditions du Ravin et celles de La Lenteur.

Un livre conçu en taule où Ernest Armand s’est retrouvé cinq ans pour « complicité en désertion », dans lequel il encourage la « désappropriation » des corps, l’homosexualité trépidante, l’amour anti-exclusiviste, l’exhibitionnisme glamour, le bacchanalat ludique, le voyeurisme cordial et l’assouvissement de toute autre forme d’« appétit amatif » croustillant en nous ou imaginé de toutes pièces : « Forgeons-nous d’abord d’inédites nécessités, d’originales aspirations et préoccupons-nous de découvrir les ressources pour les satisfaire. »

Dans ce brûlot torride qui annonce les appels au plaisir sans entraves des enragés soixante-huitards ou les frasques libidinales des yippies de San Francisco, on ne cesse pas de définir exhubéramment, et ça fait un bien fou, ce que c’est que de vouloir « vivre à sa guise » : « C’est donner libre cours à vos fantaisies et à vos caprices en tant qu’ils n’impliquent pas contrainte ou empiétement sur autrui et surtout sur ceux qui marchent en votre compagnie ; recherchez, provoquez, goûtez, appréciez les émotions troublantes, les sensations électrisantes, les jouissances aiguës, les aventures vertigineuses que la vie offre. »

On a souvent traité Ernest Armand de fieffé égoïste ne remettant aucunement en cause le monde du flic et du fric avec ses incitations à l’explosion voluptueuse. C’est injustement oublier que c’était la libération sexuelle pour tous qu’il réclamait à sons de trompe et qu’il entendait en faire une arme révolutionnaire au même titre que le refus immédiat de l’obéissance et de l’encasernement. « La propagande par l’exemple, les actes d’initiatives collectifs en matière économique finiront par détruire l’édifice social érigé par l’autorité et la violence. »

Noël Godin




Source: Cqfd-journal.org