– Nord du Portugal –

Non aux mines, oui à la vie !

La mine de Savannah est le projet d’extraction de minéraux de lithium le plus avancé au Portugal. C’est la première de plusieurs mine que l’État Portugais a l’intention de développer, certaines ici dans la région du Barroso, mais aussi dans d’autres parties du pays. Bientôt, si l’Agence portugaise de l’Environnement [APA] donne un avis favorable au développement du projet, quels que soient les impacts négatifs qu’il portera, ça ouvrira la porte à la destruction de plusieurs territoires.

Nous sommes dans un combat inégal et nous le savons. Parfois, nous nous sentons impuissants face aux desseins du pouvoir politique et économique et nous avons le sentiment que notre voix est étouffée et n’a aucune force pour se faire entendre. Mais nous pensons que grâce à la solidarité et au soutien mutuel, nous pouvons contrer ce sentiment. Joignez votre voix à la nôtre jusqu’à ce que le cri assourdi le pouvoir qui insiste à ne pas nous entendre.

Savannah Resources a son siège social au Royaume-Uni et est cotée sur l’Alternative Investment Market (AIM), un sous-marché de la Bourse de Londres pour les petites entreprises. Elle a des liens privilégiés avec des groupes d’intérêt de l’Union Européenne et du gouvernement portugais, dans le cadre de l’Alliance Européenne pour les Batteries, un lobby de l’industrie automobile au sein de la Commission européenne. Dans l’autre mine qu’elle entend développer au Mozambique, Savannah s’est associée à Rio Tinto, une société minière responsable de plusieurs attaques environnementales et sociales.

Bien qu’elle soit présentée comme faisant partie de la solution à la mobilité durable au niveau européen, la mine de Savannah poursuit une logique d’extraction qui nous prive de terres, met en péril les moyens de subsistance, aggrave la qualité de vie et aggrave encore le problème de déstabilisation auquel nous sommes confrontés. Elle menace également la classification du Patrimoine Agricole Mondial dont nous sommes si fièr.e.s en tant que peuple Barrosão. Et, comme si cela ne suffisait pas, elle met toujours en danger les populations vivant sur les rives des fleuves Beça, Tâmega et Douro.

Nous devons agir, et nous devons le faire ensemble ! Les gens de Barroso, les gens d’autres territoires menacés, au Portugal et dans le monde, et tous ceux qui veulent sympathiser avec cette lutte. Nous vous invitons à camper à Covas do Barroso, entre le 14 et le 18 août 2021. Nous campons pour faire connaître notre lutte et notre mode de vie, afin que nous puissions partager et apprendre des expériences d’ailleurs. Pour qu’ensemble, nous puissions organiser des actions futures. Rejoignez-nous !

Bienvenue au Barroso !




Source: Iaata.info