claude-hermantUne figure d’ extrême droite…dans un dossier de terrorisme islamiste.
Accusé d’ avoir fourni une partie du matériel utilisé par Amédy Coulibaly, le trafiquant d’armes Claude Hermant s ‘est défendu en évoquant un  » ratage  » policier, lors du procès des attentats de janvier 2015.
Figure de la mouvance identitaire lilloise, ancien barbouze au Congo et en Croatie, ex-membre de la sécurité du FN, ex-indicateur de la gendarmerie, Claude Hermant est accusé d’ avoir fourni huit des armes retrouvées en possession d’ Amédy Coulibaly, dont les fusils d’ assaut et des pistolets automatiques.
Malgré son rôle avéré dans la fourniture d’ armes, Claude Hermant n’ a pas été renvoyé sur le banc des accusés dans le dossier des attentats : il a été jugé et condamné à huit ans de prison dans le cadre d’ une procédure disjointe instruite à Lille, portant sur un trafic d’ armes plus conséquent…Traitement privilégié ?


Article publié le 04 Oct 2020 sur Raslfrontrouen.com